Mots-clefs

, , ,

Titre : la fille de papier
Auteur : Guillaume Musso
Date : 2010
Nombre de pages : 376

  • L’intrigue

Tom Boyde, jeune écrivain aux Etats-Unis ne se remet pas de sa rupture avec une jeune pianiste et n’arrive plus à écrire. Au bord du gouffre aussi bien émotionnellement que financièrement, il se retrouve un soir d’orage devant une jeune femme qui lui dit être tombée d’un de ses livres…et étrangement elle ressemble énormément à un des personnages secondaires de sa trilogie, une jeune Billie…

  • Ce que j’en ai pensé :

Je n’avais encore jamais lu de Musso. Difficile dans ces cas-là d’être critique et d’en discuter, quand on ne sait pas réellement ce que c’est. C’est pourquoi j’ai sauté sur l’occasion quand j’ai pu en emprunter un. J’ai choisi celui-ci, dont le résumé me semblait intéressant.

Après avoir lu ce livre, je ne compte pas essayer d’en lire d’autres. Je pense tout simplement que Musso n’est pas un auteur pour moi : il n’arrive pas à me faire rêver.
Il séduit un public dont je ne fais pas partie. Connaitre en détail les menus des restaurants de luxe, comment sont les chambres des hôtels 4 étoiles et quels sont les vêtements et crèmes de marque que les personnages mettent ne me fait pas rêver.

Pourtant j’ai trouvé le début très bien. La façon de mettre en place la situation initiale avec les coupures de journaux contenant des articles concernant les personnages…j’ai trouvé que c’était une excellente idée.

[ Attention je dévoile la suite ]

Mais les incohérences m’ont un peu agacé…il se retrouve devant une jeune femme qui lui dit qu’elle vient de l’intérieur d’un de ses livres…et c’est à peine si il se pose plus de questions que cela…en dix pages et demie, c’est réglé, il la croit complètement et il va essayer de l’aider. Je ne sais pas, moi cela me parait tout de même un peu fou…
Son meilleur ami le ruine, essaye de l’interner et quand ils se revoient, c’est à peine si on sent sa colère et sa déception. On a le droit à une phrase « et ils en parlèrent de longues heures  » et puis c’est tout. Disons que j’ai trouvé que les personnages étaient peu profonds, qu’on passait très rapidement sur des situations qui auraient méritées plus…

Après j’ai été très surprise par la fin : finalement elle n’est pas du tout une fille de « papier » c’est juste un grand coup monté avec l’ami de Tom. J’ai bien aimé ça, je ne m’y attendais pas du tout! Il a réussi à me mener en bateau!

Mais qu’est ce que j’aurais voulu qu’ils ne terminent pas ensemble! Que Musso s’arrête au moment où Tom dit que son histoire avec Billie est terminée et que c’était une belle histoire! Pourquoi ce besoin de happy-end mielleux et collant?  Cela aurait fait une belle fin pourtant, qu’ils partent chacun de leur côté…

L’écriture est simple, elle va droit au but. Dommage, elle est un peu trop légère comparé aux idées du roman.

Ce livre distrait, se lit très vite, mais ne m’a pas plu…Par contre, cela m’a donné envie de lire le roman que Tom Boyde écrivait et de posséder le livre magnifique avec la reliure en cuir, dont ils parlent durant tout le livre.

  • Extrait : 

Moi, ce que je voulais, repris-je, c’était partager ma vie avec toi. Au fond, je crois que ça n’est rien d’autre que ça, l’amour : l’envie de vivre les choses à deux, en s’enrichissant des différences de l’autre.

Publicités