Mots-clefs

, , , , ,

Titre : Les contes de Beedle le Barde (vo :The tales of Beedle the Bard)
Auteur : J.K. Rowling
Date : 2007
Nombre de pages : 124

  • L’intrigue

Ce recueil rassemble les contes de fée des sorciers d’un certain Beedle le Barde. Ces contes qui font parties de tous les souvenirs d’enfants de la communauté des sorciers ont été retraduit par Hermione Granger et sont accompagnés des commentaires d’Albus Dumbledore.

  • Ce que j’en ai pensé

Franchement, quel plaisir!

Le format et la couverture sont vraiment très jolis et donnent envie de lire. En plus, ce livre est enrichi des illustrations de l’auteure elle-même, ce qui ajoute considérablement au charme de l’ouvrage !

Tout d’abord, il faut savoir que l’ensemble des ventes sont reversés au Children’s High Level Group. C’est une association pour la protection et la défense des droits des enfants. Elle aide à améliorer les conditions de vie des jeunes en difficulté.

Bien évidemment, ce n’est pas l’argent qu’il lui manque, mais je trouve cela très honorable de la part de J.K. Rowling de ne rien garder pour elle sur la vente de ces livres.

Je pense que le plus impressionnant reste ceci : la maîtrise de J.K. Rowling du monde qu’elle a inventé. Elle a vraiment une imagination assez impressionnante! On dirait réellement des vrais contes racontés encore et toujours aux enfants, avec une belle petite morale à la fin ! Elle connait tous les moindres petits détails on dirait ! je suis vraiment admirative face à cette dame. Et j’ai vraiment hâte de lire le roman qu’elle a sorti il y a peu de temps! Je me moque de savoir qu’elle n’a pas révolutionné le monde du roman adulte, je suis persuadée que cela va rester un grand plaisir de la lire!

Cela m’a rendu très nostalgique ce petit livre…on replonge avec plaisir dans cet univers qui (pour moi en tout cas) nous a accompagné une longue partie de l’enfance.

Et pourtant, je savais à quoi à m’attendre, mais retrouver Dumbledore fut un plus grand plaisir que je ne le pensais ! Il m’avait beaucoup manqué avec ses remarques malicieuses et justes sur le monde des sorciers et celui des moldus.

Ce livre est composé de cinq petits contes, suivi par les commentaires de Dumbledore pour expliquer et donner des repères historiques du monde des sorciers.

Mon préféré reste le dernier et le plus connu : « le conte des trois frères » que je trouve très beau et simple (la façon dont il est filmé dans le film y est certainement pour beaucoup).

Celui de la fontaine est très jolie aussi, avec une belle petite phrase de fin, qui fait sourire et penser à nos contes de fée.

Sur les cinq contes, il n’y en a qu’un qui est assez sordide, celui du sorcier au cœur velu, afin de démontrer ce qu’on retrouve dans la saga d’Harry Potter : il est mauvais de chercher à s’attaquer à ce qui est l’origine de l’homme. On ne peut pas décortiquer l’amour ou l’âme. Il ne faut pas toucher à l’essence de l’être humain.

Sinon, comme tous les contes de fée, il s’agit d’être bon avec son prochain, de ne pas être trop ambitieux et égoïste, d’être intelligent et malicieux. Bref, tout ce qu’on connaît déjà…seulement avec de la magie !

——————————————

Je le conseille vivement à tous les nostalgiques d’Harry Potter! ils y trouveront sans problème leur compte et n’auront qu’une seule envie : relire la saga en entier!

  • Extrait

Pendant de nombreuses années,elle chercha le troisième frère et ne put jamais le retrouver. Ce fut seulement lorsqu’il eut atteint un grand âge que le plus jeune des trois frères enleva sa Cape d’Invisibilité et le donna à son fils. Puis il accueillit la Mort comme une vieille amie qu’il suivit avec joie et , tels des égaux, ils quittèrent ensemble cette vie.

Publicités