Mots-clefs

, , , , ,

Titre : Des milliards de tapis de cheveux ( vo : Die Haarteppichknüpfer)
Auteur : Andreas Eschbach
Date : 1995
Nombre de pages : 314

  • L’intrigue

Yahannochia est une ville perdue sur une planète isolée de la galaxie. La vie de ses habitants s’organise autour d’une tradition unique et millénaire : La création des tapis de cheveux destinés à orner le palais de l’Empereur, leur maitre et dieu à tous. Il faut toute une vie pour réaliser un tapis qui assemble les cheveux de leurs femmes, courtisanes et filles.

Mais une rumeur commence à prendre forme : une rébellion a eu lieu et l’Empereur, pourtant l’égal d’un Dieu a été renversé.

  • Ce que j’en ai pensé

Je n’avais pas assisté au dernier rendez-vous du Club des Lectrices. Quand j’ai vu le genre du livre choisi, j’ai eu très peur. Ce n’est plus un secret, je n’aime pas la science-fiction. Mais là, je dois avouer que j’ai été agréablement surprise!

Lili Galipette a trouvé la bonne formulation (que je me permets de lui emprunter): Hum… attention, lecture hautement intéressante !

Tout d’abord, j’ai beaucoup aimé la forme du récit : On dirait des nouvelles, plus qu’un roman. Ne pas avoir de personnages principaux, et passer d’histoire en histoire sans s’attacher à personne, tout en restant dans le même contexte, c’est absolument génial! Surtout quand tout se recoupe à la fin et que toute l’intrigue apparait entière.

J’ai également beaucoup aimé toute la partie psychologique à propos des tapis de cheveux (le culte, les croyances, les traditions…). C’était extraordinaire et effrayant. Mais j’ai surtout beaucoup aimé la fin.

[Attention, je dévoile la fin]

Une fin qui est assez logique et simple…mais cela ne m’a pas déçue du tout! Au contraire, j’ai trouvé cela génial!

J’ai beaucoup aimé l’idée que finalement, les tapis de cheveux n’étaient qu’une petite histoire au milieu des milliers d’autres histoires : Que ce qui a occupé tout un livre (et toute une population pendant des centaines de milliers d’années) était juste une histoire de rancœur et de vengeance…Il est clair que sa vengeance est sans fin à cet Empereur!

J’ai trouvé ce roman effrayant…voir comment l’Empereur gouvernait et possédait les vies, comment il est possible de manipuler et de créer des cultes…Quand on voit toute l’histoire dans son ensemble et de loin, cela donne froid dans le dos! Une telle manipulation pourrait-elle être possible? Je ne pense pas, mais rien que l’imaginer et cela fait peur!

J’ai bien aimé le personnage de l’Empereur. J’aurais voulu en savoir plus sur lui et avoir plus de chapitre sur lui.

———————————–

Lecture agréable donc, que je conseille volontiers. Après, ce ne fut pas un coup de cœur, loin de là, mais cela reste un livre bien sympathique à lire et je suis contente de cette découverte de la part du Club des lectrices.

  • Extrait

Je suis né dans ce monde sans savoir ce qu’on pouvait attendre de la vie. Seul le pouvoir promettait un accomplissement, et j’ai suivi cette voie, assez pour comprendre qu’elle était fausse et ne débouchait sur rien. Mais j’ai essayé. Peu importe que nous n’obtenions aucune réponse à nos interrogations ; cela reste le droit imprescriptible de tout être vivant que de chercher ces réponses. En usant de tous les moyens, de tous les chemins et de toutes ses forces. Ce que j’ai fait, c’était mon droit.

Publicités