Mots-clefs

, , , , , , , , , ,

Moi et la littérature jeunesse

Je passe en octobre pour un an en section jeunesse à la bibliothèque dans laquelle je travaille.
C’est pour cela que depuis plusieurs mois maintenant, je m’intéresse tout particulièrement à la littérature jeunesse. Si, jusqu’à là, j’ai surtout lu des romans adolescents, depuis quelques semaines, je me suis également mise au reste, et tout particulièrement aux albums (qui représente une part énorme de la littérature enfantine maintenant).

Je vais parler de plusieurs albums par article.

Titre : La robe rouge de nonna
Auteurs : Michel Piquemal et Justine Brah
Date : 2013
Age : à partir de 6 ans

9782226245861g
C’est la couverture qui m’a attiré dans cet album. Je la trouve vraiment très jolie cette enfant, avec sa robe rouge et ses fleurs.

Tiré d’une histoire vraie, il explique aux enfants le fascisme en Italie au moment de la deuxième guerre mondiale et pourquoi certaines personnes ont immigré pour survivre.

Racontée à la manière d’une anecdote, je trouve que cet ouvrage explique très bien la persécution qu’ont dû souffrir les communistes, les juifs et les tziganes à cette époque, sans être trop violent (cette famille a réussi à fuir avant que cela ne devienne trop dangereux pour eux).

J’ai trouvé les dessins très agréables à regarder.

Je ne connaissais pas la chanson « bella cio« , qui est une chanson populaire italienne de protestation. Elle est à l’origine chantée par des femmes qui travaillaient dans des rizières et qui se plaignaient de la dureté du travail. Lors de la seconde guerre mondiale, elle a été adaptée pour se transformer en chant « antifasciste ». J’imagine que c’est l’équivalent de notre « ami entends tu » français.

————————————————————-

Titre : Le balais magique
Auteur : Chris Van Allsburg
Date : 1993
Age : à partir de 7 ans

lebalaimagique

C’est un album qui date un peu (et qui vu son état doit être régulièrement emprunté à la bibliothèque). On me l’a présenté comme un classique.

C’est l’histoire d’un balai magique de sorcière qui est abandonné, parce qu’il se fait vieux et que ses pouvoirs ont diminués. Il trouve donc refuge chez une veuve et va l’aider à tenir son ménage, à nettoyer sa maison. Alors que la veuve l’apprécie et le trouve inoffensif, les autres villageois, jaloux, inquiets et intolérants ont peur de lui et veulent s’en débarrasser.

L’enfant apprend donc, avec une belle histoire de magie que l’apparence n’est certainement pas ce qui compte et qu’il faut essayer de voir au delà des choses. Qu’il faut savoir accepté les différences et les utiliser plutôt que de les rejeter.

Les dessins sont très beaux je trouve, en noir et blanc, c’est très poétique, très doux. Je pense que cet album est de toute façon un classique et je le recommande à la lecture à voix haute.

—————————————————-

Titre : Chez papa et chez maman
Auteur : Mélanie Walsh
Date : 2013
Age : à partir de 3 ans

51Z3WSGpsuL._SY300_
Ici, il s’agit d’un album pour évoquer avec les enfants la séparation des parents.

Comme on compte de plus en plus de familles séparées, des livres sur ce thème ont commencé à paraitre.

L’enfant parle donc de sa vie quotidienne et de les lieux et objets qui les entoure.
Sur chaque page, il y a un petit rabat, qui permet à l’enfant de montrer les deux facettes : sa maison avec sa mère et son appartement avec son père. Il y a donc ses deux chambres, ses loisirs différents, ses jouets différents…avec toujours le père d’un côté et la mère de l’autre (qui ne se rassemblent qu’à un seul moment : le spectacle de fin d’année pour aller voir leur enfant jouer. Mais là encore, ils ne sont pas assis l’un à côté de l’autre).

C’est une bonne idée de faire des albums sur ce thème. Les enfants qui se posent des questions peuvent grâce à se livre trouver certaines réponses ou au moins avoir un moyen d’en parler avec ses parents.

L’album est agréable et plein de couleurs. De plus, l’enfant peut trouver amusant de jouer avec les rabats, ce qui donne un petit côté interactif au livre.

———————————————————-

Titre :Le vieux qui avait un grain dans la tête
Auteurs : Dorothée Piatek et Oliv
Illustration Julien Tixier
Date : 2008
Age : 6-8 ans

9782849491171

Cette fois-ci, c’est le titre qui m’a attiré. Je me demandais de quoi parlait cet album.

En fait, l’album aborde le thème des SDF pour les enfants : comment ils sont perçus par la société, les adultes, les enfants…Comme toujours, on reste en retrait, on ne sait pas pourquoi il en est arrivé à vivre dans la rue, pourquoi il est seul, ou même son nom. Il reste le « Le vieux qui avait un grain dans la tête ».

J’ai trouvé cet album très poétique et beau. Il nous montre une fois de plus que ce n’est pas parce qu’ils ne possèdent plus rien qu’ils n’ont plus rien à nous donner, à nous transmettre. Qu’il faut arrêter de les laisser pour compte et de les ignorer quand on passe près d’eux.

Un album donc très doux, très tendre, qui donne une véritable leçon de vie. Avec des mots simples, de belles illustrations toutes en couleurs, il évoque la vie de ces personnes là.

————————————————————–

Titre : Le roi de la bibliothèque
Auteurs : Michelle Knudsen et Kevin Hawkes
Date : 2007
Age : 3-6 ans

9782700015317

Un lion entre dans la bibliothèque. On s’interroge…un lion dans une bibliothèque…est-ce possible? Comme c’est étrange! Mais s’il respecte le règlement, il peut rester.

Une très jolie histoire, très pratique pour expliquer le fonctionnement d’une bibliothèque aux enfants (on la lit régulièrement à des classes). Le règlement y est aussi détaillé : on ne court pas, on ne crie pas, on reste calme.

Tant qu’on respecte ces règles, on peut rester et profiter des services qu’offre la bibliothèque. Ce que le Lion aime, c’est écouter les histoires. Alors en attendant l’heure du conte, il se rend utile auprès des bibliothécaires.

J’ai trouvé les dessins à l’aquarelle magnifiques, l’histoire très jolie, pleine d’humour, d’amitié et de tolérance. Et aussi intelligente : car elle montre que certes, il y a un règlement, mais qu’il arrive qu’il y ait des cas de force majeure où il ne faut pas suivre celui-ci. On apprend donc les nuances aux enfants et le besoin de faire des choix parfois.

Publicités