Mots-clefs

, , , ,

Cela fait donc environ un mois que j’ai reçu ma liseuse!
Et voici mon verdict:

Je m’étais décidé pour une kindle toute simple (sans 3G, sans tactile…).
Le paramétrage fut très simple et rapide. Très rapidement j’ai pu explorer les possibilités de l’appareil et les ebooks qu’il proposait (aussi bien gratuits que payants).

Je ne regrette pas le tactile du tout. Les boutons pour avancer et reculer sont logiques et on peut tenir la liseuse d’une seule main. La navigation est également logique et simple. Il n’y a que quand il faut prendre des notes ou créer des catégories que cela prend un certain temps (à taper ce qu’on souhaite). On met l’appareil en veille avec un clic et on n’a pas besoin de le recharger souvent. L’autonomie fonctionne à merveille.

J’ai profité de ma semaine de vacances pour n’emmener que ma liseuse ( bon et un roman jeunesse pour continuer ma découverte…et un roman pour le Prix des lectrices, afin de le boucler) afin de « m’immerger » dans la lecture numérique.
Résultat, si j’ai terminé le roman jeunesse déjà bien entamé, je n’ai lu que sur la liseuse.

J’ai donc eu le temps de lire romans :

Un monde idéal où c’est la fin de J. Heska (en entier)
La roue du temps : L’œil du monde de Robert Jordan (environ 40%)

Pour le moment, je ne regrette pas du tout cet achat, loin de là. Je pressens qu’il va m’être très utile et que je vais l’utiliser régulièrement. La lecture est très agréable (aussi agréable qu’avec le papier, voir plus, quand on pense aux poches de 1000 pages avec leurs caractères minuscules!).

Bien entendu, je préfère toujours un livre sous format papier. J’aime le soupeser, pouvoir le feuilleter rapidement (avec une liseuse c’est impossible, il vaut mieux mettre des signets pour retrouver les passages qu’on veut garder en tête)… Le livre est un bel objet, surtout si la mise en page, les illustrations sont soignées.

Mais pour certaines de mes lectures, je trouve que cela n’en vaut pas vraiment la peine. J’aime bien ce qui est fantastique/fantasy et ces énormes tomes lourds…et bien autant les lire sur la liseuse, je ne m’abimerais pas le dos et j’aurais plus de place sur mes étagères.

Donc, je pense que je vais tranquillement alterner les supports en fonction de ce que j’ai envie de lire.

  • Les points positifs de la liseuse
  1. la légèreté de l’objet
    Quand je pense que je suis entrain de lire un livre qui pèse ses 800 pages et qu’il y a plus de 5 tomes de cette même taille prévu après, cela change tout quand, avec la liseuse cela ne pèse que 170 grammes!
  2. Une bibliothèque à portée de main
    Tout le monde le dit, le répète encore et encore, mais qu’est-ce que c’est pratique et génial! Durant mes vacances, je n’ai pas eu à emmener plusieurs kilos de livres pour avoir plusieurs choix de lecture, j’en avais plus de 20 de genres différents qui m’attendaient dans la liseuse!
  3. L’écran et la lecture
    L’écran est très agréable à lire, au soleil, à l’ombre, le jour la nuit…c’est vraiment stupéfiant quand on compare avec l’écran d’un ordinateur (en même temps, c’est le principe de la liseuse). Mes lectures furent très agréables. Et la possibilité d’adapter l’interligne, la taille et la police du texte est une excellente idée. On peut facilement aller où on le souhaite (début, sommaire, fin, couverture…) et trouver une définition grâce aux dictionnaires intégrés dans la liseuse.
  • Les points négatifs de la liseuse
  1. Pas de pagination
    Étant donné qu’on peut agrandir/ rapetisser la police et l’interligne, il n’est pas possible de donner le nombre de pages.
    C’est donc en pourcentage qu’on sait où on en est dans le livre.
    Mais, comme je lisais un roman de plus de 800 pages, disons qu’1%, c’est très long! J’ai donc du mal à voir où j’en suis. C’est aussi désagréable de ne pas pouvoir voir d’un coup d’œil où on en est, comme pour la version papier.
  2. La prise de note
    Je ne suis pas assez patiente pour cela. Comme ce n’est pas tactile, il faut aller d’une lettre à l’autre et c’est proprement insupportable je trouve…Mais bon.
    J’ai pris la décision de ne pas prendre de tactile et de toute façon je ne vois pas l’intérêt de prendre des notes directement sur la liseuse, donc je ne pense pas avoir à utiliser cela régulièrement.
  3. Le mode de rangement
    Je trouve qu’il est dommage qu’on ne puisse pas avoir plus de manière d’organiser le rangement de nos livres dans la liseuse . Le mode de rangement  est -je trouve- très simple, assez moche et pas très pratique une fois dans les catégories. Cela fait très pêle-mêle, c’est dommage.

—————————————–

Parlons ensuite protection et donc étui.
J’ai décidé de prendre un étui plutôt qu’une housse, parce que la liseuse me semble trop fragile pour être emmenée dehors sans quelque chose qui la protège tout le temps. Une housse, c’est bien quand on la transporte, mais elle ne protège pas lors de la lecture.

Voici donc mon étui (oui, je me suis lâchée^^):

lesdeux

L’intérieur de l’étui :

liseuse interieur

On attache donc la liseuse, qui ne peut pas bouger et qui est donc en sécurité.

Autant le dire, payer un étui 40-50 euros ( soit la moitié de la liseuse elle même) aux motifs moches ou uni d’amazon, cela ne m’a pas tenté du tout. Je me suis donc tournée vers les expériences d’autres blogueuses et j’ai trouvé ce site Caseable,
qui te permet de faire le design de ton étui toi même (et ce pas seulement pour des liseuses…).

On a le choix d’images, de couleur et de textes.
J’ai longuement hésité avec des tableaux ou bien des citations, mais j’ai eu peur de m’en lasser. Alors que là, on voit clairement que
1. je veux lire
2. il faut me laisser tranquille^^.

C’est un peu cher, mais c’est pratique, c’est original et assez rapide. Et puis, j’ai vraiment eu ce que je voulais et cela change tout.

D’ailleurs, création d’une petite image pour montrer quels livres je lis sur le Tardis:

lu sur ma liseuse

Publicités