Mots-clefs

, , , , , , , ,

Titre : Magasin Général
Auteurs : Régis Loisel et Jean-Louis Tripp
Nombre de tomes : 8

Magasin Général

  • L’intrigue

Félix vient de mourir. Sa veuve, Marie, se retrouve responsable du magasin général du petit village. On est en au beau milieu du Canada à Notre Dame des lacs dans les années 20. Sans le magasin, le village meurt.

En plus de son deuil à gérer, elle doit donc s’occuper du magasin. Alors qu’elle part ravitailler ses stocks, elle tombe sur Serge, dont le motocycle est tombé en panne à cause de la neige. Malgré les mauvaises langues, elle décide de l’hérberger.

Cette saga est composée de 8 tomes :

  1. Marie
  2. Serge
  3. Les hommes
  4. Confessions
  5. Montréal
  6. Ernest Latulippe
  7. Charleston
  8. Les femmes

  • Ce que j’en ai pensé

Alors attention : ceci est une excellente série de BD!

Je n’avais pas trop apprécié la série des Peter Pan des mêmes auteurs, (trop sombre et dure pour moi…) mais ici, j’ai retrouvé des thèmes qui me conviennent et j’ai pu me régaler!

Tout est génial : les dessins, l’intrigue, l’ambiance, les personnages…Cette bande-dessiné est une réussite et j’ai été ravie de pouvoir les lire l’une après l’autre sans avoir à attendre (merci la bibliothèque!).
C’est une bande-dessinée chaleureuse, assez bonne enfant je trouve, et qui met de bonne humeur. J’aime beaucoup les récits sur la vie quotidienne, avec le temps qui passe…Cela ne pouvait donc que me plaire!

Le narrateur se trouve être Félix, le mari de Marie, mort au tout début du premier volume. Il observe de loin la vie de son village et celle de sa femme en la commentant.
On suit donc principalement Marie, qui, avec son magasin, va rester au centre de l’histoire. On voit son deuil, le réconfort des voisins, sa rencontre avec Serge, la réaction des habitants.

Car dans un petit village comme celui-ci, tout se sait et très rapidement. Impossible de garder longtemps un secret, ou de vouloir mener une vie isolée (seul Noël, qui construit son bateau y arrive à peu prêt et encore!). ici, la vie en communauté est obligatoire, ne serais-ce que pour survivre, quand tous les hommes valides sont partis couper du bois et que le reste du village se retrouve tout seul.

CA aussi a été agréable : connaitre petit à petit tous les habitants du petit village. Apprendre à les reconnaitre, à voir les petits détails qui font la réalité d’une personne et prendre plaisir à suivre leurs histoires.

Marie évolue énormément au fil des volumes : de femme effacée, elle prend de l’assurance, de la force et trouve ce qu’elle souhaite faire de sa vie.

[Attention, je dévoile un peu la fin]

Si j’ai un petit bémol, c’est sur la fin. J’ai trouvé que, quand même, cela partait un peu dans le grand n’importe quoi pour cette époque et pour un coin aussi reculé. Plus de maire, plus de curé, plus de valeurs strictes…si cela avait pu réellement être comme ça dans les années 20, cela se saurait! Bref, j’ai trouvé que les auteurs allaient un peu trop loin.

——————————————–

Je ne peux que conseiller vivement ces 8 tomes. Pour tout dire, je regrette de ne pas les avoir chez moi pour les relire. Une histoire et des dessins superbes, cela ne peut que être un coup de cœur pour moi!

  • Extrait

extraitmg

Publicités