Mots-clefs

, , ,

Titre : Les poils
Auteure : Marie Bertherat
Date : 2013
Nombre de pages : 47
Age : A partir de 5 ans

IMG_0360

  • Le résumé

Afin de faire découvrir l’art aux enfants, Arty Show un petit personnage à la tête d’artichaut part rencontrer les artistes et les personnages de ses œuvres préférés! Réalisé de manière humoristique, ces discussions permettent aux enfants de commencer à se familiariser avec l’art.

  • Ce que j’en ai pensé

Je remercie vivement Babelio et la maison d’édition L’Archipel Jeunesse pour l’envoi de ce livre lors du dernier Masse Critique.

Le principe de cet ouvrage est simple : Il s’agit d’amener les enfants à l’art sans qu’ils s’ennuient. Son but est donc loin d’être évident! Il n’est difficile de se mettre à la place des enfants, surtout quand ils sont aussi jeunes que cela et de savoir ce qui pourrait les intéresser.

L’auteure a donc créé un petit personnage, Arty Chow, qui va tenir avec les peintres, ou des personnages des conversations drôles à propos d’une certaine oeuvre.

Elle a également choisi un thème particulier dans l’art : les poils
Cela inclut donc aussi bien les animaux que les cheveux, moustaches, barbes…

Il y a 10 présentations d’œuvres en tout. Pour chacune d’entre elles, le lecteur a 4 pages :

  1. Le nom de l’artiste
  2. une photographie de l’oeuvre
  3. la discussion d’Arty avec l’artiste
  4. une mini-biographie de l’artiste

On commence d’ailleurs assez fort, avec la Joconde (certainement la peinture que tout le monde connait, même ceux qui fréquentent peu / pas du tout les musées), qui est bonne approche de l’art. Ce n’est pas l’inconnu, qui fait peur, on connait et on peut avoir envie d’en savoir plus. De plus, c’est présenté de manière plutôt humoristique, puisque Marcel Duchamps la représente avec une moustache!

Et on continue, on passe par des grands classiques, comme Picasso (qui est quand même assez incontournable, même si je n’aime pas du tout), Miro, Magritte, Rossetti…10 artistes en tout donc et toujours ce même thème : les poils.

Les discussions sont pleines d’humour, même si j’ai été un peu déçue par leurs contenus. Je m’étais imaginée des dialogues plus axés de l’art en lui-même, qui expliquerait réellement le pourquoi du comment des œuvres…ici, c’est plus une manière drôle d’accrocher l’enfant et lui permettre de poser des questions sur les tableaux. Et cela doit certainement mieux marcher que des explications! Mais je m’attendais à autre chose.

Cela ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture. Il faut vraiment se rappeler qu’il s’agit d’un documentaire qu’on doit pouvoir lire dès 5 ans. Il n’est pas simple de mobiliser les enfants pour l’art de manière sérieuse. L’idée de le faire de manière plaisante et drôle, avec un petit personnage récurent et plutôt mignon est intelligente.

Mon oeuvre préféré parmi celles qui sont présentés est Lady Lilith de Dante Gabriel Rossetti. Qu’est-ce que j’aimerais avoir sa belle et longue chevelure! J’aime d’ailleurs beaucoup ce peintre (ces tableaux servent de couverture pour les romans de Jane Austen dans une certaine collection, c’est ainsi que je l’ai découvert) et ses tableaux sur les légendes du Moyen-Age (qui est une époque assez fascinante quand même).

————————————————

Je remercie encore une fois Babelio et Archipel Jeunesse pour la découverte de ce documentaire jeunesse!

  • Extrait

Pour rien au monde, il n’oserait dire à Meret que c’est peut-être, un tout petit peu, de sa faute à elle. Que la vaisselle poilue n’est pas très pratique et même un peu bizarre, un poil curieux, voire un brin poilant. Mais il admire trop Meret pour lui faire la moindre remontrance. 

Publicités