Mots-clefs

, , , ,

Titre : Les fleurs parlent
Auteur : Jean-François Chabas
Illustratrice :
 Joanna Concejo
Date : 2013
Nombre de pages : 60
Age : A partir de 11 ans

IMG_0351

  • L’intrigue

Ce recueil Le langage des fleurs est-il universel?
Jean-François Chabas veut le prouver avec ce recueil qui contient trois histoires à propos des fleurs, à des époques et dans des lieux différents :

Il y a un homme qui au siècle créé la plus belle tulipe qui ait jamais existé et qui rend fous tous les gens, transformant sa vie en enfer.

Il y a deux enfants indiens, nés le même jour que tout le monde compare toujours: l’un est beau et fort, l’autre est faible et moche. Une amitié est-elle possible?

Il y a une femme tellement belle qu’elle se croit au dessus de tout le monde, comme la fleur la plus belle et la plus orgueilleuse du monde, qui croit que sa beauté durera toujours…elle ne se rendra compte que trop tard que ce n’est pas le cas.

  • Ce que j’en ai pensé

Voici un ouvrage que je n’aurais jamais ouvert sans un club de lecture pour le collège. Et pourtant, c’est une petite merveille!

Etant un peu fâchée avec Jean-François Chabas à cause de la fin (que je trouve) ratée du « Jardin de l’homme léopard« , je suis réconciliée avec cet ouvrage!

J’ai trouvé son écriture magnifique, poétique et rêveuse. On prend vraiment plaisir à découvrir ce recueil et à se laisser porter par ses magnifiques histoires. On a l’impression de découvrir des contes, avec des leçons de vie à la fin.

Les illustrations de Joanna Concejo y sont pour beaucoup : Le recueil n’aurait pas été si magnifique sans!

Voici deux exemples pour vous donner une idée :

IMG_0352

IMG_0354

Vous voyez, le coup de crayon de Joanna Concejo est absolument sublime! Il rend hommage aux fleurs parfaitement et les illustrations se fondent dans le récit à perfection!

Ce recueil est donc constitué de trois nouvelles avec pour personnage principal un type de fleur : La fleur mauve, la fleur blanche et la fleur rouge.

Ces histoires sont loin d’être joyeuses. Bien au contraire, je trouve que l’auteur n’est pas tendre avec ses personnages…la folie, l’orgueil, l’envie, la méchanceté…tout y passe!

J’ai nettement préféré la dernière histoire : cette magnifique femme qui par orgueil se refuse aux hommes, même à l’homme qu’elle aime sans le savoir, puisque qu’elle se croit au dessus de tout le monde. Mais un jour, la vieille vient et elle se rend compte qu’elle a perdu son temps. Mais il est trop tard pour s’amender. La fleur représentée par cette femme est la pivoine, qui a la réputation d’être orgueilleuse.

L’histoire avec les deux indiens étaient joli aussi. La morale particulièrement cruelle, mais on peut espérer que ce drame se transformera en un bien.

Quand à celle de la tulipe, elle est effrayante, tant elle montre la jalousie et la convoitise de l’être humain. Des personnes, tout à fait charmantes et éduqués sont près à se transforme en monstre pour obtenir un trésors et à tuer son voisin.

—————————————–

Un magnifique roman, aussi si bien pour sa forme que pour son contenu, que je conseille vivement, aussi bien aux enfants qu’aux adultes. A dévorer, à feuilleter, à regarder parfois, c’est un véritable plaisir!

  • Extrait

La beauté exceptionnelle remue, dans le cœur des hommes, des sentiments contradictoires qui se combattent entre violence et nostalgie, vénération et jalousie

Moi et la littérature jeunesse

Publicités