Mots-clefs

, , , , , , ,

Titre : La Roue du Temps Tome 1 : L’œil du monde (vo : The Wheel of time : Eye of the World)
Auteur : Robert Jordan
Date : 1990
Nombre de pages : 864

IMG_0376

  • L’intrigue

Rand, Mat et Perrin sont trois jeunes villageois, qui vivent une vie paisible et un peu ennuyeuse dans la région des Deux-Rivières.
Alors que l’hiver refuse de partir, une Aes Sedai du nom de Moiraine arrive, accompagnée de son Champion, Lan.
La nuit suivante, une attaque de Trollocs, des abominables monstres, survient. Très vite, il est clair que ces monstres et Moiraine cherchent la même chose : trois jeunes hommes, qui ne sont autres que Rand, Mat et Perrin.

Moraine décide de les aider à fuir et de les amener en sécurité, afin de gagner du temps et comprendre pourquoi les créatures du Ténébreux sont après eux.

  • Ce que j’en ai pensé

Se lancer dans une saga fantastique mérite toujours un petit moment de réflexion. Est-ce que le monde va nous plaire?
Est-ce que cela ne va pas être trop du copier-coller des plus célèbres?
Et surtout surtout deux questions primordiales :
1. Est-ce que la saga est terminée?
2. Combien de tomes y a-t-il?

Ici, on est dans du très très lourd. La saga -commencée en 1990!-  n’a pas été encore complètement publiée (sauf en VO, les petits veinards!), de plus elle sera constituée de 14 tomes!!( il faut garder à l’esprit également que chaque tome fait ses 800 pages facilement!).

Et histoire de nous simplifier la vie, à nous autres lecteurs, les maisons d’éditions françaises les ont publié sous un autre format de tomaison que la version originale, coupant chaque tome en deux, ce qui nous amène à 22 tomes!! Et ce, seulement pour le moment…étant donné que la saga n’est pas encore terminée…

Mais grand merci à Bragelonne, qui a repris la saga et qui depuis 2012 la publie d’après la tomaison originale! Ils en sont donc au tome 5.

Comme vous voyez, c’est tout de même un sacré bazar…il est difficile de s’y retrouver! On est pas sûr de pouvoir tout lire, puisque tout n’est pas traduit, on en a pour un temps infini…alors, est-ce que cela vaut vraiment la peine?

Et bien oui, je trouve que ce premier tome donne l’impression que cela vaut la peine. Il était vraiment excellent.

Je ne sais pas si je vais lire cette saga jusqu’au bout (je me souviens que lassée, j’avais arrêté la saga de Goodkind, terminée il y a des années en VO et que les maisons d’édition française nous lâchait au compte-goutte…cela m’a beaucoup agacé de devoir attendre comme ça, j’ai donc abandonné…et puis l’histoire commençait à me prendre un peu la tête…).

Tout cela pour dire que j’ai trouvé l’histoire assez originale.

C’est vrai qu’au tout début, on peut penser un peu au Seigneur des anneaux : trois jeunes gens naïfs, obligé de fuir avec une personne magique…mais c’est tout. Après on entre dans un monde complètement différent de ce qu’on a pu lire (enfin je trouve…mais je n’ai pas tendance à faire des comparaisons entre les différentes saga, sauf quand c’es vraiment trop flagrant).

Et je suis ravie de l’avoir lu sur ma liseuse! De ne pas avoir à trimbaler partout ces énormes tomes dans mes sacs! Cela change vraiment tout!

Ce que j’ai apprécié dans ce roman, c’est que cela dépasse le simple combat Mal/Bien. Evidemment, il a les gentils contre le grand méchant « le Ténébreux ». Mais sinon, on ne peut pas dire que les gentils soient à 100% gentils et les méchants à 100%. Cela donne plus de profondeur aux personnages, ce qui rend l’intrigue bien plus intéressante.

Bien évidemment, on est dans un roman fantasy, donc il ne faut pas rêver, les femmes sont toutes très belles et bien foutus, intelligentes et font très jeunes. C’est la moindre des choses…
Dans ce roman, on aborde le terme de discrimination envers plusieurs peuples, d’intégrisme religieux, de totalitarisme…des thèmes assez actuels quand on y pense. Robert Jordan arrive à créer un monde incroyablement complet, que j’ai apprécié et qui m’a donner envie d’en savoir plus.

J’ai particulièrement aimé sa vision du monde et de l’humanité, tel une roue du temps. « Tout ce qui se passe s’est déjà produit et se produira encore une fois » est une des phrases clef et je suis tout à fait d’accord avec lui. Je ne suis pas sûre qu’un jour, l’humain arrivera vraiment à apprendre complètement de ses erreurs et qu’il ne les reproduira pas. On a la preuve du contraire tous les jours, que ce soit dans un pays ou un autre.

Mon personnage préféré est pour le moment Perrin. Il semble avoir une histoire vraiment intéressante, avec les loups et sa personnalité très calme, aux idées justes et logiques. J’ai hâte d’en savoir un peu plus.

——————————————–

Donc un début de saga plutôt incroyable! J’ai eu immédiatement envie de commencer le deuxième tome (et c’est d’ailleurs ce que j’ai fait), donc je peux dire que ce tome « d’introduction » fait son travail! Je le conseille donc à ceux qui ont envie de se plonger dans un monde fantastique!

  • Extrait

– Tu ne peux pas abandonner, Loial! s’écria Rand, passant d’instinct au tutoiement. Si tu baisses les bras, autant renoncer à vivre! 
Rand se radossa à son siège et sentir qu’ils s’empourprait. A coup sûr, l’Ogier allait se moquer de son idéalisme. 
Mais il n’en fut rien.
– C’est la façon dont ton espèce voit les choses, n’est-ce pas? 

lu sur ma liseuse

Publicités