Mots-clefs

, , , , , ,

Titres : Ava préfère les fantômes 1 ; Ava préfère se battre 2 ; La mort préfère Ava 3
Auteure : Maïté Bernard
Dates : 2012 et 2013
Nombre de pages : 272 ; 346 ; 368
Age : à partir de 12/13 ans

IMG_0385

  • L’intrigue

Ava est une jeune fille de 14 ans. Depuis l’âge de 3 ans, elle est capable de voir des fantômes. Mais personne ne l’a jamais cru et elle a préféré taire ce don, plutôt que passer pour une folle. Elle est également passée maître en l’art d’ignorer les fantômes.

Un jour, elle va séjourner dans un manoir sur l’île de Jersey chez son oncle qu’elle ne connait pas. Elle tombe alors nez à nez avec le fantôme d’une jeune fille. Billie vient d’être assassinée et se rend compte qu’Ava peut la voir. Elle demande alors à Ava de résoudre son meurtre.

  • Ce que j’en ai pensé

C’est sur le blog de George que j’en ai d’abord entendu parler. J’ai été intriguée. Une collègue me l’a aussi vivement conseillé. Je l’ai donc emprunté, mais j’ai mis du temps à me lancer (vu la taille de ma PAL, ce n’est pas étonnant, il faut faire des choix de lecture tout le temps!).

Pour le moment, il n’y a que 3 tomes, mais il va y en avoir sans aucun doute encore un, voir plus (pour mon plus grand plaisir!).

Ces romans sont frais, agréables, avec une idée plutôt originale et bien exploitée! Si j’ai eu un peu de mal à entrer dans le premier tome, j’ai terminé la suite en un temps record! Cela se lit donc très vite : un récit mi-policier, mi-fantastique avec des touches d’humour!

L’idée est donc la suivante : les fantômes existent et vivent parmi nous. Il y a des consolateurs (des vivants) qui sont capables de les voir. Leurs rôles est de les aider à quitter la terre, à les apaiser. C’est ce qu’est Ava : une consolatrice, même si elle n’avait personne pour le lui expliquer).

Ava est une jeune fille adorable (il n’y a pas d’autres mots!), ni nunuche, ni incroyablement intelligente ou belle. C’est une ado normale (sauf qu’elle voit des fantômes…) : cela fait du bien de se retrouver devant un personnage plausible.

Plus on avance dans la série, mieux c’est : Plus l’univers est développé, plus on a d’informations sur les fantômes, sur les consolateurs. C’est vraiment ça qui est passionnant, j’avais vraiment envie d’en savoir plus.

Je vais rapidement vous dire ce qui m’a plu dans chaque tome :

[Attention, je spoile pas mal quand même!]

Tome 1 : Ava préfère les fantômes

J’ai eu du mal donc à rentrer dans le premier tome…
Je n’aime pas trop les policiers, donc l’enquête policière avait du mal à réellement m’intéresser. Je préférais de loin les passages où Ava se retrouvait confronté aux fantômes!

Mais dès qu’elle s’est retrouvée face à Harald, j’ai été passionnée (ce qui n’arrive pas tout de suite, hélas). Ava doit accepter le fait d’être une consolatrice, ce qu’elle refuse -bien évidemment- au début. Mais elle accepte quand même d’aider Billie à retrouver son meurtrier.

Harald est vraiment un personnage incroyable : passionnant, charismatique en plus, il est parfait! J’ai été ravie de les voir devenir « amis », il apporte vraiment un gros plus à l’histoire!

————————-

Tome 2 : Ava préfère se battre

J’ai nettement préféré le tome 2 au premier tome, qui servait plus d’introduction à la saga : Il fallait expliquer qu’Ava voyait les fantômes et il fallait qu’elle intègre le fait qu’elle était consolatrice.

Ici, on entre directement dans le vif de l’histoire. Ava doit se présenter aux fantômes comme future consolatrice et se faire accepter. Ce qui ne se fait pas tout seul…

Qui aurait cru que les fantômes avaient des partis politiques, des souhaits particuliers? Des fonctions particulières? Qu’il y a aussi des fantômes terroristes?

Ava, du haut de ses 15 ans, doit apprendre à connaitre tout ce monde, avec l’aide de Cecilia la vieille consolatrice et celle d’Harald, qui se prend d’amitié avec cette jeune fille.

C’était vraiment passionnant d’apprendre à mieux connaitre le monde des fantômes, à voir Ava grandir (et commencer à s’intéresser aux garçons), tout en tentant de faire le recensement des fantômes des îles dont elle est responsable et d’essayer de les consoler (ce qui n’a rien d’évident!).

Ici, le côté fantastique prend le pas sur le côté policier (enfin je trouve) et c’est beaucoup mieux!

————————-

Tome 3 : La mort préfère Ava

Bon, alors, je vais faire ma petite groupie de base attention : aaaaaaaaaaah il est troooooooop beau Harald, il est trop bien, ténébreux, blond aux yeux bleu, troooooop parfait je veux tellement tellement tellement qu’Ava et lui aient une belle et impossible histoire d’amour, on s’en moque de Marco et d’Alistaire!!!

Voilà, une fois que ça c’est dit, on peut y aller.
Ce roman est donc mon préféré des trois, je trouve vraiment que l’auteure arrive à rendre cette série de livres de plus en plus passionnante!

Ici, on rencontre enfin d’autres consolateurs et on se rend compte que si administrativement, c’est compliqué du côté des fantômes, cela l’est aussi du côté des vivants!
En plein apprentissage de son futur rôle de consolatrice, Ava doit donc gérer le recensement des fantômes, leurs besoins et l’arrivée d’autres consolateurs.

Mais dans ce tome on se concentre également sur la vie amoureuse d’Ava, jeune fille de 15 ans! Les fantômes d’ailleurs raffolent des potins et font même des paris sur elle. C’est assez drôle à suivre, même si, encore une fois, je préférais nettement les passages sur les fantômes.

Alors que cette jeune fille batifole, sa relation avec Cecilia s’amplifie, ainsi que celle avec Harald. Ils forment réellement un duo très agréable à suivre.

—————————

Trois tomes, dont j’ai vraiment apprécié la lecture. Je trouve l’idée originale, les personnages plutôt poussés et plus on avance dans ce monde et plus on veut connaitre la suite!

Je le conseille dès 12/13 ans!

  • Extraits

– Comment une jeune fille bien élevée qui n’aime pas se faire remarquer va convaincre un Viking, si furieux d’être mort qu’il n’a plus parlé à personne depuis huit cent ans, de lui adresser la parole?
Elle réfléchit, puis elle dit : 
– Parce que je vais le lui demander poliment?

Moi et la littérature jeunesse

Publicités