Mots-clefs

image-bilan

 

Alors quoi de neuf durant ce mois de mars 2014?

Tout d’abord, bonne nouvelle, je me suis remise à lire tranquillement, sans me presser et je recommence à trouver un certain rythme de croisière! Je lis quand j’en ai envie, quand j’ai le temps et le reste n’est pas important.

Qu’est-ce que j’ai lu durant ce mois? Un peu de tout, des BDs, mangas et surtout beaucoup beaucoup de jeunesse!

J’ai donc lu 16 livres, dont 10 romans jeunesse. J’ai également lu 2 mangas et 3 bande-dessinées.

Lectures agréables

 

Ni agréable ni désagréable

Je vous ai également parlé des albums suivants :

  1. Tous ses petits canards de Christian Duda
  2. La Croccinelle de Michael Escoffier
  3. La tarte aux fées de Michael Escoffier
  4. Le Loup qui mangeait n’importe quoi de Christophe Donner
  5. La petite danseuse et la marionnette de S. Corima Bille et Constanza Bravo

Vous pouvez retrouver les critiques ici.

J’ai beaucoup de retard dans mes critiques, c’est assez catastrophique, mais j’y travaille et j’espère -puisque j’ai repris un rythme de lecture régulier- pouvoir recommencer à poster régulièrement mes articles et me remettre vite à jour!

En ce qui concerne le Plan ORSEC, voici les livres que j’ai lu de ma PAL :

Donc 5 ouvrages…mais, car il y a un mais!- dans cette liste il y a une relecture (le roman L’annonce) et deux mangas. La grande question est : est-ce que les mangas/ BD et les relectures comptent dans le plan ORSEC? Si oui, j’ai tout bon, si non, tant pis, je n’aurais pas réussi pour ce mois de mars!

 

Il y a eu également le Salon du Livre, que j’ai bien apprécié cette année, avec juste un déplacement, mais qui a valu la peine! C’était la première fois que j’achetais de la jeunesse et j’ai franchement adoré! Les personnes qui n’y travaillent pas ont certainement du mal à se rendre compte, mais le monde de la littérature jeunesse est aussi riche et magnifique que celui de la littérature adulte! Je suis ravie de pouvoir le connaitre et l’explorer à sa juste valeur!

Par contre, à cause du Salon, quelques livres ont fait leurs apparitions dans ma PAL!

Et d’autres aussi, depuis hier, sont arrivés :

photo2 (2)

 

Merci beaucoup à l’Homme pour ces trois cadeaux!

 

Si je devais retenir trois titres, ce serait tout d’abord L’annonce de Marie-Hélène Lafon. Ma relecture donc. Le livre certainement qui a réussi (avec un autre roman jeunesse) à me redonner le goût de la lecture. J’ai du le lire en 2011 et j’avais bien aimé. Je suis retombée dessus par hasard, maintenant il est à moi et franchement, j’ai beaucoup aimé ma lecture. Le fond, la forme sont formidables dans ce roman. J’espère avoir le temps de faire une véritable critique (j’en avais fait une pour son dernier roman Les pays). Je ne peux que vous le conseiller vivement. Par contre, attention, le rythme est lent.

 

Ensuite, je retiens la bande-dessinée Bleu est une couleur chaude. J’ai vraiment beaucoup aimé cette BD, qui je trouve véhicule également un beau message d’amour et de tolérance. C’était une belle lecture, que je ne regrette pas d’avoir faite après tout le cirque médiatique du film.

Et enfin, je vais vous parler d’un roman pour adolescent intitulé A comme aujourd’hui de David Levithan. C’est grâce à une collègue que je l’ai lu et j’y ai trouvé un roman de qualité, avec une histoire assez incroyable et une belle fin. Aucune fausse note, ce roman est passionnant et s’avale en une journée. Avec une fin qui vaut carrément le coup. J’espère pouvoir vous en parler rapidement!

 

Je vous souhaite un excellent mois d’avril!

———————————————————————————–

 

Livres non critiqués du mois de mars

– En Amazonie de Jean-Baptiste Malet
L’auteur est un journaliste qui s’est infiltré dans Amazon pour voir comment les employés étaient traités. Cela aurait pu être passionnant, mais j’ai été un peu déçue. Disons que je n’y ai rien appris de bien nouveau.
Bien évidemment, dans ce témoignage, on se rend compte que travailler là-bas, ce n’est vraiment, mais alors vraiment pas ce qu’on souhaite. Que les employés sont très certainement exploités jusqu’à l’épuisement puis remplacer. Que le droit du travail n’est pas toujours respecter. Mais bon, cela on le savait déjà…le grand souci est qu’aucun employé n’a accepté de témoigner de peur de représailles. Donc, en gros, ce témoignage ne peut que apporter son propre avis sur ce travail et il n’est pas rester assez longtemps pour tout bien appréhender. Bref, beaucoup de bruits autour de ce qu’on sait déjà.

 

– Lire aux cabinets de Henry Miller
Je l’ai lu très rapidement au début du mois de mars au soleil. Je me souviens de ça. Je me souviens aussi de m’être dit que l’auteur faisait tout de même une sacrée fixette sur ce sujet et était particulièrement virulent.
Le principe étant que les personnes qui lisent aux cabinets sont des personnes qui n’arrivent pas à se retrouver avec eux-même et à se « laisser aller ». Bref, lire aux toilettes, c’est une grande erreur, vouloir ne pas perdre son temps est une stupidité et compagnie…Disons que quelques pages là-dessus, pourquoi pas, mais 75 pages en tout sur le fait que ceux qui le font sont vraiment des idiots irrespectueux du livre et de la Mère Nature, c’est long. Surtout que lui-même a une grande estime de soi sur ce sujet et qu’il le fait régulièrement savoir. Dommage. Il s’agit juste d’un extrait de son essai « Les livres de ma vie ». Je n’aurais peut-être pas du commencer par celui-là.

 

 

Publicités