Mots-clefs

, , , , ,

Titres : Les forces de la nuit ; Les murs des ténèbres ; les armées du jour
Auteure : Barbara Hambly
Date : 1982 ; 1983 ; 1983
Nombre de pages : 382 ; 443 ; 415

IMG_0461

  • L’intrigue

Gil Patterson est une jeune étudiante en Californie. Depuis quelques nuits, elle rêve d’une étrange cité médiévale où d’abominables créatures arrivent des ténèbres pour assassiner le genre humain. Ces rêves ont l’ait incroyablement réels, mais Gil ne s’inquiète que le jour où un sorcier dans ce rêve semble la remarquer.

Ce sorcier, Ingold Inglorion finit par se retrouver dans son salon une nuit. Il lui explique qu’il a traverser le néant (chose entre son monde et celui de la jeune fille) pour trouver un refuge pour l’héritier prince de Darwath, un bébé des Ténébreux.

Dans le monde d’Ingold, les Ténèbres avaient surgi 3000 ans plus tôt et avaient failli anéantir le genre humain. Ils étaient repartis sans qu’on comprenne pourquoi. Seulement là, ils sont de retour. En essayant d’aider Ingold, Gil va se retrouver entraîner dans ce monde infernal.

  • Ce que j’en ai pensé

Alors je vais faire mon mea culpa : j’ai eu d’énormes préjugés avec cette trilogie. L’Homme voulait absolument que je la lise, il l’avait adoré plus jeune…mais la couverture…la collection…rien ne m’attirait…j’ai donc vraiment traîné ces livres plusieurs mois dans ma PAL, avant de les sortir…et franchement, j’y allais un peu à reculons!

Après, quand on voit la couverture…on ne peut pas dire qu’ils essayent d’attirer le lecteur! Je ne sais pas pourquoi ils ont choisis ça…mais c’était le style de l’époque et de cette collection!

Et pourtant, je n’ai pas regretté ma lecture. A mon grand étonnement, j’ai passé un très bon moment, au point parfois de continuer à lire, alors que j’avais clairement d’autres choses à faire.

Je ne connaissais pas du tout l’auteure. J’ai trouvé ces idées plutôt originales, pas vraiment pompés sur les grands piliers de la fantasy (Seigneurs des anneaux, Narnia…). Et ça, cela devient difficile à trouver des séries vraiment originales! C’était déjà un très bon point!
Mais ce que j’ai surtout aimé, c’est que ce roman est construit. Je m’explique : Les personnages, les dialogues, l’histoire…il y a une vraie réflexion, une vraie construction réfléchie derrière.
Ce n’est pas illogique ou impossible, au contraire! C’est impressionnant, le petit monde qu’elle a réussi à construire! Et les dialogues ont un sens, ils sont là pour une bonne raison et pas juste pour meubler. Il y a des moments plus lents et d’autres très rapides, comme dans la vraie vie. Il faut bien que les personnages dorment, vivent et mangent à un moment. Ce ne sont pas des surhommes et j’ai aimé que l’auteure rende ainsi l’histoire plus crédible. Parce qu’il arrive que la fantasy cela soit un peu léger niveau psychologie! Cette série a d’ailleurs eu un certain succès au moment de sa sortie.

Tome 1 :

C’est le tome où l’auteure installe le monde, la situations et les personnages. Ce monde terrible, médiéval comparé au notre, mais avec de la sorcellerie. Ce monde déchiré entre son besoin de sorciers pour contrer la menace et le terrible poids de l’Eglise.

J’ai tout de suite accroché avec Gil, qui est un personnage très intéressant. Son niveau d’étude, son côté très cassant font d’elle un personnage dont on veut entendre plus parler. La pauvre se retrouve donc dans ce monde, où les morts se font par centaines chaque nuit, où une terrible menace plane sur eux et où il fait tout le temps froid. Un monde charmant en somme.

Mais elle est pleine de ressources, elle se bat, elle apprend (un peu vite c’est vrai…C’est une des seules incohérences de cette série, la vitesse à laquelle Gil devient une guerrière hors-pair, même s’il est souvent fait mention d’entraînements), se perfectionne et prend un certain goût à ce monde.

Le duo Gil / Ingold est également un des points forts de cette série. Je trouve que l’auteure a très bien réussi ces deux personnages, on a envie de voir des scènes avec eux, de les entendre discuter, débattre, parler…

Autant l’avouer Rudy et Alde…je m’en moquais un peu de leur histoire. La Reine est, à mes yeux, la godiche parfaite du fantasy : cœur pur mais faible et mignonne, avec des petits éclats de force dont elle sort en larmes et épuisées…bref, rien de bien passionnant.
Et Rudy, venu malgré lui dans ce monde, sans éducation, petit voyou dans notre monde…je n’ai réussi à m’y intéresser réellement. Je vous l’ai dit, j’ai nettement préféré Gil.

Bref, c’est le tome où tout se met en place. Où Gil et Rudy comprennent qu’ils vont devoir rester un petit bout de temps dans ce monde, où on emmène les gens dans un endroit à peu près sûrs, où Rudy et Gil se rendent compte de leurs capacités. Mais aucune réponse digne de ce nom sur les Ténébreux.
Ce tome a bien réussi à me séduire et j’ai eu envie de savoir la suite. Pourquoi les Ténébreux sont revenus? Combien sont-ils? Pourquoi cherchent-ils à attraper Ingold?

[A partir d’ici, je spoile allègrement! Vous voilà prévenu!]

Tome 2 :

Notre troupe est donc arrivé jusqu’au Fort dans les montagnes. Et là, la partie de rigolade commence seulement. Enfermée dans un fort, sans beaucoup de nourriture, les gens s’échauffent, les coups bas arrivent et l’obscurantisme a toute sa place. Ce tome est donc basé sur la psychologie humaine, où « comment les humains se débrouillent pour vivre les uns sur les autres sans place, ni nourriture et avec les Ténébreux qui les attendent chaque nuit dehors« .

Gil est donc définitivement mon personnage favori, j’aime son caractère très froid et concis.

J’ai regretté de la voir séparé d’Ingold et de Faucon-des-Glaces. J’aimais vraiment beaucoup leurs scènes communes, toujours passionnantes.

On se concentre un peu plus sur le duo Ingold et Rudy dans ce deuxième tome et on avance dans l’histoire. Rudy est toujours nigaud, mais depuis qu’il a découvert qu’il est un sorcier, il est un peu plus utile. Ingold le prend sous son aile pour lui expliquer et lui apprendre la sorcellerie. Ensemble, ils vont essayer de rejoindre Quo, la cité des sorciers qui ne répond plus aux appels du monde. Les sorciers sont-ils tous morts? Blessés? prisonniers?

J’ai bien aimé ce périple et l’arrivée dans Quo. On commence à y voir un peu plus clair dans cette histoire de Ténébreux, même si cela reste encore très flou. Il y a beaucoup de questions sans réponses qui laissent les humains démunis.

Ce que j’ai aussi aimé, c’est de voir qu’Ingold (qui parait tout gentil et sage et bon dans le tome 1) reste un être humain avec ses faiblesses et ses forces. Il a beau être le sorcier le plus puissant, c’est aussi un homme extrêmement triste et en colère. Un homme parfois méchant et cruel.

Un bon deuxième tome qui se finit très rapidement et on veut absolument avoir la suite pour enfin comprendre!!

Tome 3 : 

C’est le tome où on a toutes les révélations et où toute la trame de l’histoire prend enfin tout son sens. Et franchement, j’ai envie de dire : bravo à l’auteure. La conclusion est géniale. On ne s’attend pas à ça. On ne peut pas s’attendre à ça. Et pourtant, c’est assez logique. Bref, elle a parfaitement réussi la trame de son histoire qui est intelligente et crédible et c’est super!

C’est un tome où il faut vite lire lire lire pour enfin savoir, enfin comprendre. On ne peut pas réellement s’arrêter, tout s’accélère, il se passe énormément de choses!

Bon, comme mon cœur est parfois un peu faible et que j’aime les couples hors du commun, j’ai été RA-VIE de la fin et de voir enfin mes deux personnages préférés finir ensemble.

Rudy s’améliore un peu, mais reste un gros nigaud quand même. Je pense que c’est dans sa nature, on ne pourra rien pour lui! Il est donc ravi avec Adle et c’est très bien comme ça, ils sont nouilles tous les deux, ils sont fait pour être ensemble!

————————————————-

Avec cette trilogie, cela me fait 3 livres de ma PAL sorti! Que du positif donc! C’est vraiment une bonne trilogie, j’ai passé un bon moment et je la conseille vivement à ceux qui peuvent la trouver, tomber dessus par hasard! Ne vous arrêtez pas à la couverture.

  • Extrait

– Alors réponds-moi franchement. Quitterais-tu tout cela? Si tu devais choisir entre l’autre monde et celui-ci, et si tout cela n’avait jamais existé…Rentrerais-tu?

pal-orsec-20141

Publicités