Étiquettes

, , , , , , ,

image-bilan

Et voici le mois de juin qui est passé à la vitesse de l’éclair…Sérieusement, je ne l’ai pas vu passer du tout!

Et pour la première fois depuis très longtemps…je n’ai aucun retard sur mes critiques. S’il y en a eu si peu au mois de juin, ce n’est pas par manque de temps ou paresse de faire les critiques, c’est tout simplement que j’ai très peu lu et que donc je n’avais absolument rien à critiquer! C’est assez incroyable, une première! Mais je suis contente, cela veut dire que je vais partir en vacances tranquille.

J’ai donc lu 7 livres et une bande-dessinée. Je n’ai lu aucun livre jeunesse ce mois-ci, cela faisait longtemps!

 

Coup de cœur

Lectures agréables

 

Ni agréable, ni désagréable

Déceptions

  • Le Dîner de filles – Patrick Besson (PAL)

 

je vous ai également parlé des albums suivants :

1. Chut! On a un plan! de Chris Haughton
2. Rébellion chez les crayons de Drew Daywalt et Oliver Jeffers
3. Folles saisons de Jean-François Chabas et David Sala
4. Max le terrible d’Ed Vere
5. Les orteils n’ont pas de nom de Jean Leroy et Matthieu Maudet

Vous pouvez retrouver les critiques en cliquant ici.

—————————————————————

 Et…j’ai réussi à tenir mon engagement Plan ORSEC!! Cela faisait longtemps! Je crois que c’est seulement la deuxième fois que cela m’arrive depuis janvier…je ne suis vraiment pas douée pour les challenges. De plus, je l’ai même dépassé, puisque j’ai sorti 5 livres de ma pal!

Ce fut donc un mois au ralenti en ce qui concerne la lecture. Ce n’est pas grave, j’ai pris mon temps, j’ai fait d’autres choses, j’ai brodé beaucoup aussi, comme le montre mon article précédent.

Je n’ai lu aucun livre de jeunesse et cette pause a été bénéfique! Je pourrais m’y remettre tranquillement en septembre. J’ai avancé dans le Prix des Lectrices avec deux romans, j’ai eu mon deuxième coup de cœur de l’année et j’ai lu un livre sur ma liseuse!

Si je devais retenir trois lectures, ce serait tout d’abord mon coup de cœur, Pour seul cortège de Laurent Gaudé. Un roman magnifique, beau, mélodieux sur les dernières heures d’Alexandre le Grand. J’ai vraiment adoré ma lecture, je ne peux que vous la conseiller!

Puis je vous parlerais du documentaire Les livres, c’est bon pour les bébés de Marie Bonnafé, que j’ai lu pour le travail, qui est un essai passionnant sur les bienfaits de la lecture sur les tout-petits. Si vous êtes jeunes parents / professionnels de la petite enfance, je pense que cela vaut vraiment la peine de le lire.

Et enfin, je vous conseillerais vivement l’album Rébellion chez les crayons de Drew Daywalt et Oliver Jeffers, qui est une merveille! C’est un album que je veux absolument avoir un jour! Les dessins sont très sympas, l’histoire est géniale et très drôle! Vraiment une réussite!

 

Je mets ce blog en pause estivale!
Je ne reviendrais pas avant août et encore, je ne sais pas trop quand en août.  Il y a juste un article de prévu le 3 juillet pour terminer les critiques de juin.
Mes lectures de juillet (si jamais j’en ai), j’en parlerais plus tard, au mois d’août. Je vais bien profiter de mon été.

Je vous souhaite un excellent été!

20090718_825 Hortensias

 

—————————————————————————–

Livres non critiqués du mois de juin

– Le dîner des filles de Patrick Besson :
Un livre de ma PAL, dont le résumé me plaisait bien. Quelle déception! Heureusement qu’il était court, sinon je ne l’aurais jamais fini.
Trois femmes se retrouvent après la mort de l’homme qu’elles ont aimé. Elles parlent de la manière dont celui-ci les a traité.
Je ne connaissais pas l’auteur, mais franchement…je ne pense pas recommencer après ce livre. C’est vulgaire, sans beaucoup d’intérêt, cliché…je n’ai rien trouvé dans ce roman.

– Dol de Philippe Squarzoni (BD)
J’avais beaucoup aimé sa bande-dessinée Saison brune sur l’écologie. Je l’avais trouvé absolument formidable. Donc en tombant sur Dol à la bibliothèque, j’ai décidé de retenter l’expérience. Hélas, j’ai beaucoup moins accroché, certainement à cause du thème : la politique, ou plus précisément, le bilan

C’est une bande-dessinée très dense, comme pour Saison brune, on ne peut pas lire tout d’un coup, c’est très digeste. Alors que le thème de l’écologie me parlait, celui de la politique pas du tout. Et puis j’arrivais à comprendre le cadre pour la BD sur l’écologie. En ce qui concerne la politique, je suis perdue. Je ne possède pas assez de base, de connaissance pour bien comprendre ce qu’il raconte et pour saisir ce qui est vrai et ce qu’il n’est pas (car soyons honnête, tout ce que l’auteur raconte n’est pas parole d’évangile!). Cela m’a donc mise assez mal à l’aise et peu apte à apprécié et à comprendre mieux. C’est vraiment une bande-dessinée pour les initiés, ce que je ne suis pas. Dommage.

 

Publicités