Étiquettes

, , , , ,

Titre : Miss Endicott tome 1
Auteur : Jean-Christophe Derrien
Illustrateur : Xavier Fourquemin
Date : 2007
Nombre de pages : 81

IMG_2397

 

  • L’intrigue

De retour à Londres après un long voyage, Prudence Endicott décide de reprendre le rôle de sa mère qui vient de mourir : conciliatrice de la ville.

Occupant comme couverture le rôle de gouvernante le jour, elle se transforme en une sorte de super-héroïne la nuit en réglant les petits et grands problèmes des pauvres.

C’est lors d’une de ses résolutions qu’elle découvre le monde des Oubliés : un peuple qui est obligé d’habiter dans les sous-sols de la ville.

  • Ce que j’en ai pensé

Je remercie tout d’abord vivement Le Lombard, Babelio (et le Club des Chroniqueurs Signé) qui rendent tous ces échanges possibles.

Je ne connaissais que l’illustrateur, grâce à sa série « Le train des orphelins », série que je recommande d’ailleurs vivement, elle est très bien et passionnante!

J’avais choisi cette bande-dessinée parce que le résumé me semblait intéressant. Et je n’ai pas eu tort! On rentre immédiatement dans le vif de l’histoire et l’action, cette BD se lit en une seule fois et arrivée à la fin du premier tome, on a qu’une seule envie, c’est de savoir comment cela va continuer.

J’aimais cette idée de « conciliatrice de la ville ». D’abord que ce rôle soit tenu par une femme, à une époque où celles-ci ne comptaient pas pour grand chose est une chose assez agréable. Et de la voir se débrouiller si bien est encore mieux! Cette jeune femme, on a l’impression que rien ne peut lui arriver de bien grave, même dans des moments difficiles. Elle arrive sans peine à tirer chaque situation à son avantage.

Ce premier tome est une installation de l’histoire. Il y a une foison d’intrigues en plus de la principale, j’aurais voulu en savoir plus sur plein de personnages. J’espère que cela viendra dans le tome 2. Par exemple, on parle à peine du peuple des Oubliés, qui, pourtant, semble très intéressant.

L’autre force de cette BD, ce sont ses personnages. Il y en a beaucoup et plusieurs sont vraiment attachants.
Notre personnage principale, Miss Endicott est une jeune femme pleine de bonne volonté et de fougue. Gouvernante durant la journée et conciliatrice la nuit, elle peine à se faire au rythme de cette double-vie, mais y prend beaucoup de plaisir, cela se voit.

——————————————————–

Un premier tome fort prometteur, une histoire prenante, des personnages attachants, je vais donc tenter de mettre la main sur le tome 2 pour connaitre le fin mot de l’histoire.
Je remercie encore une fois Le Lombard et Babelio pour cet envoi.

  • Extrait

IMG_2399

 

Club-Chroniqueurs-Signé

Publicités