Mots-clefs

, , , , , ,

Titre : Ces instants-là
Auteure : Herbjørg Wassmo
Date : 2014
Nombre de pages : 398

IMG_2403

 

  • L’intrigue

Herbjørg Wassmo nous parle de sa vie dans cet ouvrage : son adolescence dans le Nord de la Norvège entre une mère silencieuse et un père incestueux. Son silence pesant et son parcours scolaire.
Une fois adulte, son mariage et la difficulté de trouver sa place dans ce monde traditionaliste, où la femme intellectuelle n’a pas sa place.

  • Ce que j’en avais pensé

Je remercie vivement Babelio et les éditions Gaïa qui m’ont fait parvenir ce livre grâce à un masse critique.

J’ai découvert Herbjørg Wassmo l’année dernière avec son roman Cent ans que j’avais adoré (cela avait même été un coup de cœur! ). En voyant que pour cette rentrée littéraire 2014, elle en sortait un autre, j’ai immédiatement voulu le lire. Et j’ai eu la chance de le gagner au masse critique, j’étais donc vraiment ravie et je me suis plongée dedans.

Tout d’abord, je souhaite dire un mot sur la couverture de l’édition française : je la trouve très bien choisie. Elle est très belle et poétique et elle m’a donné envie de le lire! De plus, une fois le livre lu, je l’ai trouvé très bien choisie par rapport à l’ambiance du récit.

Ce fut sans hésiter une lecture agréable. J’avais envie de savoir la suite et j’ai passé un très bon moment.

Pourtant c’est un livre…compliqué. Est-ce un roman? une autobiographie? Un récit autobiographique romancé?
Je penche plutôt sur ce dernier. On sait qu’Herbjørg Wassmo y raconte sa vie (de son adolescence à ses 50 ans environ) mais à quel point est-ce romancé? Je ne le sais pas.

En ce qui concerne l’écriture, il n’y a pas de véritable rythme, les phrases sont assez courtes et abruptes parfois, ce qui rend la lecture parfois un peu difficile. On pourrait dire que cet ouvrage est essentiellement constitué de « flashs », de morceaux hachés de sa vie. Cela ne plait pas à tout le monde.
Il faut réussir à rentrer dedans et à ne pas se laisser distraire. Mais une fois que c’est fait, il ne faut plus que se laisser aller et lire tranquillement!
Voici le véritable problème, à chaque fois que je reprenais ma lecture, il fallait se remettre dans le bain de cette écriture si particulière.

De plus, on reste très en surface par rapport aux autres personnages : on ne connait aucun nom, surnom…ils sont comme sans identité : ils sont nommés la mère, le père, l’époux, le fils, la fille…c’est assez surprenant!

C’est donc l’histoire de cette femme qui se cherche et essaye d’obtenir ce qu’elle veut : être libre et pouvoir mener sa vie sans culpabilité. Ce qui n’est pas simple à son époque en Norvège : il y a toujours une forme de culpabilité qui la suit : abandonner son fils pour terminer ses études, ne pas être une bonne épouse joviale, ne pas être une bonne mère, ne pas rester à sa place, vouloir évoluer, écrire…

Non seulement veut-elle s’affirmer en tant qu’écrivain, mais il faut aussi le faire en tant que femme écrivaine. Et c’est tout sauf simple, c’est un combat égoïste de tous les jours. Elle doit non seulement se battre contre les autres, qui n’acceptent pas cette différence, mais aussi contre elle-même.

La Norvège n’est pas un pays qui m’attire particulièrement, mais j’aime beaucoup l’entendre en parler. J’aime cette ambiance glaciale, neigeuse.

———————————————-

Je remercie encore une fois Babelio et les éditions Gaïa pour l’envoi de ce livre, j’ai été ravie de le lire et je ne peux que le conseiller! Il est finalement assez difficile de parler de ce roman, j’espère avoir réussi, moi en tout cas, il m’a plu.

  • Extrait

Si elle avait été un homme, elle aurait pu se vanter de ses exploits. Surtout le sang. Un homme a un sang de héros quelle que soit la façon dont il s’échappe. Mais elle est une femme infanticide, et ne tombe pas sous les lois du sang héroïque. 

Loin dans le millénaire suivant, on va lui faire sentir cette étiquette. Femme. Femme Premier ministre, femme prêtre, femme boxeuse, femme détenue, femme recrue, femme chasseuse et femme écrivain. Littérature féminine. Sans parler du phénomène tout à fait peu naturel de la femme génie.

Publicités