Mots-clefs

, , , , , , , ,

Titre : Un printemps à Tchernobyl
Auteur : Emmanuel Lepage
Date : 2012
Nombre de pages : 163 

IMG_2404

 

  • L’intrigue

Emmanuel Lepage se rend en 2008 à Tchernobyl grâce à l’association Les Dessin’acteurs pour donner un aperçu de la vie des survivants 22 ans après la catastrophe nucléaire.

  • Ce que j’en ai pensé

J’ai entendu parler de cette BD il y a quelques mois grâce à un blog (je ne sais plus du tout lequel par contre) et cela m’avait donné envie. Mais ma bibliothèque ne l’avait pas, je l’ai donc noté dans un coin de ma tête, au cas où.

Finalement, mi-octobre, je l’ai trouvé dans une bibliothèque de la ville de Paris et j’en ai profité pour l’emprunter.

J’ai été un peu déçue par cette bande-dessinée je pense…je m’attendais vraiment à autre chose, même si je ne sais pas exactement quoi. Disons que ce fut une lecture ni agréable, ni désagréable et que je n’en garderai pas un souvenir impérissable.

Peut-être parce que pour moi, Tchernobyl, c’est de l’Histoire? Je n’étais pas encore née en 1986, pour moi, cela ne veut rien dire de concret. La première fois que j’en ai entendu parler, cela devait être au collège (voir au lycée? Je ne sais plus) dans un manuel de géographie/histoire.

En tout cas, j’ai eu du mal à être touchée. L’illustrateur a le sentiment de vivre dangereusement, de « défier » la mort en gros et je suis d’accord avec lui. Jamais je ne serais allée là-bas, jamais je n’aurais pu m’approcher où bien même entrer dans une zone contaminée. Je n’ai pas ce genre de courage (cela me fait un peu penser au reporter de guerre…bien évidemment qu’il en faut des gens comme ça, mais ce n’est définitivement pas moi).

J’aurais du mal à vivre d’ailleurs juste à côté, de côtoyer tous les jours des radiations, qui petit à petit finiront par me tuer. J’imagine que c’est différent quand on a jamais connu autre chose, quand il n’y a que la pauvreté qui nous attend ailleurs, mais tout de même, c’est une forme de suicide pour moi.

Et pourtant, ce qui transparait de cette BD, c’est la tranquillité, la joie des habitants, qui ont repris leurs vies et qui ont l’air plutôt content de leurs sorts, surtout en ce qui concerne les personnes âgées, malgré le vieillissement précoce, malgré les cancers et tumeurs et malgré le peu d’avenir dans la région.

J’ai apprécié l’illustration par contre, j’ai vraiment trouvé les dessins très beaux, très représentatifs.

———————————–

Une BD sans plus, elle n’a pas réellement réussie à me toucher. Je crois que je m’attendais à autre chose. Dommage.

  • Extrait

IMG_2405

Publicités