Mots-clefs

, , , , , , , ,

Titre : Le Maitre des livres 
Auteur : Umiharu Shinohara
Date : 2014
Nombre de tomes : 2

IMG_2410

  • L’intrigue

« La Rose trémière » est une petite bibliothèque privée au Japon. Entièrement dédiée à la jeunesse, les usagers sont accueillis par un jeune bibliothécaire Mikoshiba, célebre pour son très mauvais caractère et son don pour trouver exactement le livre qu’il convient à chacun.

Quand après une soirée très chargée en alcool, Myamoto, un jeune trentenaire désabusé, pousse par hasard la porte de cette bibliothèque, il reste stupéfait par la richesse de la littérature jeunesse et par ce jeune bibliothécaire qui l’intrigue beaucoup. Il décide de faire de cet endroit son lieu de repère.

  • Ce que j’en ai pensé

Un manga sur les bibliothèques et même plus spécifiquement sur les bibliothèques jeunesses! Comment est-ce que j’aurais pu ne pas me jeter dessus! Un manga dont le héros exerce mon métier, j’étais ravie.

Le troisième tome est attendu pour décembre 2014 en France. Au Japon, ils en sont au huitième tome!

Comme souvent dans les mangas (dont l’intrigue n’est pas dramatique), c’est assez grandiloquent, plein de grandes et belles phrases, c’est assez drôle, avec des situations assez incroyables (voir même impossibles), mais bon, cela fait partie du style je pense. En tout cas, y étant habituée (et encore, j’ai déjà lu bien pire), cela ne m’a pas dérangé. J’ai donc passé un moment très agréable avec ces deux premiers tomes (terminé en temps record d’ailleurs!).
Les personnages sont attachants, on a envie de savoir la suite. J’ai tout de même hâte de voir comment Umiharu Shinohara va développer l’intrigue, avec l’arrivée de nouveaux personnages, cela risque d’être intéressant! Le plus grand problème serait que l’auteur se mette à tourner en rond.

J’ai beaucoup aimé que pour chaque tome, l’auteur représente plusieurs classiques de la littérature enfantine, que cela soit d’un point de vue national (avec des contes et des histoires japonaises que je ne connaissais pas et que je découvrais avec plaisir) ou international (avec L’île au trésor de Stevenson ou encore Le Merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède de Lagerlöf et ainsi de suite…Cela donne vraiment envie de se replonger dedans!

J’ai aussi beaucoup aimé voir la représentation en images de mon métier : la mise en avant des livres, le rangement, l’acquisition, les relations entre les librairies et les bibliothèques, le traitement de l’objet du livre lui-même. Pour une fois, on voit tous les aspects du métier et plus seulement les aspects visibles par le public. Et c’est important ça.

Ce manga, est donc un très bel hommage au monde des bibliothèques, à ce que cela représente dans une ville et chez les usagers et surtout à la littérature jeunesse. La littérature jeunesse (et je le vois tous les jours au travail) est considérée comme une sous-catégorie de la littérature.

Ce n’est pas parce qu’on est plus un enfant qu’il ne faut absolument plus lire des livres jeunesses et s’interdire tout retour en arrière. Il y a des écrits absolument splendides qui sortent chaque année, il est vraiment dommage de s’en priver parce qu’on pense que ce n’est plus pour notre âge.

——————————————

J’ai vraiment passé un bon moment avec ce manga et j’ai hâte d’en lire la suite! Il ne m’a peut-être pas autant plu que Library Wars, mais j’attends de voir comment cela va évoluer. Je ne peux donc que vous le conseiller.

  • Extrait

IMG_2413

Publicités