Mots-clefs

, , , , , , , , ,

Titre : L’Homme qui marche
Auteur : Jirô Taniguchi
Date : 1992 (1995 en France)
Nombre de pages : 155

IMG_3590

Lu durant mon Challenge Week-end à 1000 au début du mois, ce fut une lecture simple et très rapide, l’affaire de 30 minutes.

Un homme marche. Sans véritable but. Il prend le temps de déambuler, d’observer, de savourer, alors qu’autour de lui, les gens courent et se dépêchent toujours plus. On le voit faire des rencontres, voir des choses splendides, prendre son temps.

J’avais lu Quartier lointain de cet auteur, un manga en deux tomes que j’avais bien aimé. En le voyant à la médiathèque, j’ai décidé de l’emprunter pour apprendre à connaitre un peu mieux cet auteur.

Je n’ai pas été déçue, mais je n’ai pas réellement aimé ma lecture. Je l’ai lu tranquillement, sans peine, mais sans énormément de plaisir et je suis passée à autre chose.

Les dessins sont toujours aussi magnifiques, par contre le manque d’intrigue a fait que mon intérêt n’a pas été véritablement éveillé. Le thème pourtant me parlait, prendre son temps, être zen dans ce monde de stressés (et moi la première!), c’est une excellente idée! J’ai aimé le principe, les illustrations étaient très jolies, mais cela n’a pas pris avec moi.

Un bel objet donc, à lire rien que pour les images, mais je suis vraiment contente de l’avoir emprunté parce que le fond ne m’a pas enthousiasmé.

————————————————–

Titre : Une Vie dans les marges
Auteur : Yoshihiro Tatsumi
Date : 2008 (2010 en France)
Nombre de pages : 453 + 430

IMG_3640J’ai commencé le premier tome à la fin du Week-end à 1000, histoire de terminer plus rapidement que prévu mon challenge.

Et en effet, lire un roman graphique, cela va beaucoup plus vite!
J’avais entendu parler de ce roman graphique dans une vidéo d’une Booktubeuse. En le voyant sur les étagères de la médiathèque, j’ai décidé d’en profiter et de l’emprunter.

Cela a été le dernier ouvrage de Yoshihiro Tatsumi, il a travaillé dessus pendant 11 ans! C’est donc une autobiographie, centrée sur les premières années en tant que mangaka, de 1945 à 1960.

Mais qui est Yoshihiro Tatsumi?
C’est un mangaka (à comprendre : auteur de manga) très célèbre au Japon, qui a été connu pour être précurseur du style Gekiga (« dessins dramatiques », en fait des mangas pour adulte, plus violent, plus sombre que les mangas de cette époque).

On voit donc toute l’évolution du manga et du Japon en parallèle. En 1945, le Japon sort de la deuxième guerre mondiale vaincu et les mangas sont toujours très courts et forcément comique.

Yoshihiro Tatsumi va essayer de trouver un moyen de faire évoluer le manga, de lui faire raconter une véritable histoire et non plus des blagues. Il devra faire face aux problèmes financiers, à la maladie de son frère, aux éditeurs, aux autres auteurs…

 J’ai trouvé ce roman graphique curieux. Je ne suis pas particulièrement fan des dessins, mais c’était assez intéressant d’en apprendre plus sur cette période. J’aime bien lire des mangas de temps à autre, je suis d’ailleurs 3/4 séries, mais je ne m’étais jamais plongée dans l’histoire de ce genre. Et franchement, cela valait la peine, j’ai appris plein de choses!

J’ai eu plus de mal avec le tome 2. J’ai trouvé rapidement que cela tournait en rond…c’était toujours la même chose, il voulait faire des mangas longs, il en faisait des courts, il tournait en rond, voulait trouver une nouvelle sorte de manga…
Le pauvre, c’est sa vie, ce n’est pas sa faute, mais j’en ai eu un peu assez au bout d’un moment. J’aurais préféré en apprendre plus sur toute sa vie, qu’uniquement sur cette partie-là.

Une lecture tout de même agréable et instructive, que je recommande! A voir si vous le trouver en bibliothèque, afin d’être sûr de votre choix!

Publicités