Étiquettes

, , , ,

Titre : Je m’appelle Livre et je vais vous raconter mon histoire
Auteur : John Agard
Illustrateur : Neil Packer

Date : 2014
Nombre de pages : 141
Age : à partir de 11 ans

IMG_3588

  • Le Résumé

Des dessins sur les poteries aux e-books, en passant par le codex et le parchemin, c’est l’histoire de l’écriture qui nous est raconté ici.

Mais l’intérêt principal de ce petit documentaire est qu’il est construit sous la forme de témoignage et que le narrateur n’est autre que le livre. L’objet livre. Il nous parle avec passion des différents supports qu’a eu l’écriture au fil des siècles et quel a été son destin sous les différentes époques.

  • Ce que j’en ai pensé

J’ai repéré ce petit livre au moment de sa sortie pour son apparence. J’ai été un peu déçue en me renseignant et en m’apercevant qu’il ne s’agissait pas à proprement parler d’un roman, mais plutôt d’un documentaire.
J’ai fini par craquer et par l’acheter au mois de juin et j’ai décidé de le sortir de ma PAL pour le challenge à 1000. C’est d’ailleurs le premier livre que j’ai lu lors de ce challenge.

J’ai apprécié ma lecture en tout cas! Mais avant toute chose, je préfère préciser qu’il s’agit d’un documentaire jeunesse et qu’il peut être lu à partir de 11 ans environ…je pense. Donc le style est – bien évidemment – plus simple qu’un ouvrage adulte.

Parlons d’abord de ce qui saute aux yeux : le physique.

L’objet en lui-même est absolument magnifique. C’est ce qui m’avait avant tout séduit dans ce livre. Il est très beau. Agréable à tenir en main, du beau papier, de belles illustrations…
Vraiment ce livre est une réussite. On a plaisir à l’avoir dans sa bibliothèque.

Voici deux photographies pour vous montrer le type d’illustration :

IMG_3658

IMG_3659 (1)

En ce qui concerne le contenu, je l’ai trouvé très intéressant et accessible pour les enfants. Moi-même j’ai appris plusieurs choses.

L’intérêt de ce livre est qu’il ne s’agit pas d’un documentaire classique. L’auteur en a fait une sorte de biographie, où le livre explique, fait des digressions, prend à partie le lecteur et raconte son histoire. Ce qui fait que le récit se lit plus facilement.

Il y a pas mal anecdotes, qui permettent de mieux retenir l’histoire du livre (contrairement à une chronologie classique).

Mais est-ce que c’est réellement l’histoire du « Livre »? J’avais plutôt l’impression qu’il s’agissait de l’histoire de l’écriture plutôt et de ses différents supports.
Parce que la période « objet livre » n’a pas duré si longtemps que cela.
Certes, c’est le livre qui raconte, mais il ne s’agit finalement que d’un support. Il raconte comment à travers les siècles, on en est arrivé à l’objet livre. Il parle également de censure, d’autodafés…que de thèmes passionnants à aborder avec les enfants!

J’ai été ravie de voir le rôle des bibliothèques mis en avant ainsi : il y a tout un chapitre consacré à ces lieux!

Si j’ai un bémol à émettre, ce serait la fin, où mi-figue mi-raisin, il parle des e-books et de la lecture numérique. Même s’il dit clairement que le plus important est l’écriture et non le support et que quoi qu’il arrive, les histoires survivront toujours et les supports évoluerons, on sent quand même (c’est mon avis) un certain parti pris pour les livres. J’aurais préféré qu’il reste neutre!

—————————————–

Un très joli documentaire jeunesse, aussi bien pour sa forme que pour son fond. Je suis ravie de l’avoir dans ma bibliothèque, c’est réellement un très bel objet. C’est très clairement de la jeunesse par contre et il s’agit d’un documentaire, il faut le savoir avant de le lire, sinon on risque d’être déçu.

  • Extrait

Durant tout ma période papyrus, je n’ai existé que sous cette forme de rouleau.

A la réflexion, de nos jours, lorsqu’on me lit sur écran, on me déroule tout pareil non? 
C’est de haut en bas et de bas en haut, mais le principe est le même.
Parfois, l’histoire tourne en rond…

Publicités