Étiquettes

, , , , , ,

Titre : Le Journal de Frankie Pratt 
Auteure :  Caroline Preston
Date : 2012
Nombre de pages : 233

IMG_5756

  • L’intrigue

Nous sommes en 1920 et Frankie Pratt, a 18 ans.  Élève douée et pleine d’envie d’apprendre, elle voudrait quitter son village pour aller à l’université et devenir écrivaine. Mais sans argents, impossible d’aller au Vassar College. Par un étrange tour du destin, sa mère va tout de même trouvé un moyen de l’envoyer dans cette université et voilà Frankie prête à réaliser ses rêves!

Mais la réalité est différente de ses songes et la jeune fille va être confrontée à la vraie vie, avec ses hauts et ses bas.

  • Ce que j’en ai pensé

J’ai pu lire ce petit livre grâce à Bénédicte (blog que je vous recommande d’ailleurs, il est très bien!).
Sans espoir, j’avais participé à son concours pour ses 1 an de blog. Et quelle fut ma surprise de voir que j’avais gagné! Je n’y croyais absolument pas!

J’avais sélectionné ce livre dans ceux qu’elle proposait : je n’arrêtais pas de le voir sur la blogosphère et son format m’intriguait.

Il est venu hélas à un moment où j’étais vraiment très fatiguée et sans envie de lire. Je l’ai ouvert seulement début avril.

J’ai passé un moment assez agréable avec ce roman. Il est plaisant à lire, il ne faut pas hésiter à le lire. C’est un bel objet sans le moindre doute.
La forme change bien évidemment, puisque c’est écrit à la manière d’un scrapbooking en fait avec les commentaires de Frankie sur une machine à écrire.

En essayant d’en apprendre un peu plus sur la manière dont il a été réalisé, j’ai appris que 600 différentes « pièces » ont été utilisé pour réaliser ce roman graphique. Il y a de tout : des cartes postales anciennes, des lettres, publicités, échantillons de tissus, d’ancien menu…L’auteure les a trouvé sur internet ou chez des antiquaires. Un sacré travail donc!

L’histoire est un peut-être un peu simpliste : une jeune fille qui se cherche dans la société et qui grandit. Sorte de roman d’apprentissage, on la voit faire ses premières expériences dans l’amour, l’amitié et le travail…
Et pas simple pour une jeune femme à cette époque de trouver un travail!

Frankie est un personnage assez attachant et on aime la voir évoluer dans les années folles pour grandir et mûrir peu à peu.

J’ai aimé aussi voir évoluer cette époque à travers les pages  : la place de la femme dans la société ( des études pour se marier et être une bonne mère et femme de famille, l’arrivée de l’antisémitisme, l’entre-deux guerre à Pari, les écrivains et chanteurs de l’époque…)
Tous ces petits morceaux de notre histoire, qui parfois sont à peine évoqués dans le quotidien de Frankie, c’était agréable de les retrouver.

[Attention, je dévoile la fin…]

J’ai été malgré tout un peu déçue à la fin, de la voir finalement « rentrer » dans les rangs…c’est un peu dommage après toutes ses années à se chercher…
On peut voir cela d’un côté très positif : elle va pouvoir se consacrer à l’écriture, avoir un mari qu’elle aime…
Mais j’ai un peu de mal…j’ai surtout peur qu’après un, deux voir plus d’enfants, son ménage à tenir – l’aide du mari est impensable à cette époque- elle n’ait plus vraiment d’énergie à faire grand chose et laisse peu à peu ses rêves s’envoler…
Pessimiste moi? Peut-être un peu…

—————————————–

Un roman graphique assez intéressant, surtout à feuilleter, très beau. L’histoire de cette jeune fille qui se cherche est toute mignonne, mais un petit bémol sur la fin.
Encore un très grand merci à Bénédicte pour l’envoi de ce roman!

 

  • Extrait

IMG_5758