Le mois de juillet est terminé et j’espère avec lui les grandes chaleurs…

Petit mois de lecture en juillet, on a eu nos vacances à la mer et en famille, forcément on est moins disponible pour les loisirs. Mais j’en ai bien profité, mes petits Princes ont découvert la mer et n’ont pas aimé cela du tout, mais moi, j’ai pu me baigner et c’est le plus important.
J’en ai bien profité et j’attaque le mois d’août avec résolution et courage!

Car durant le mois d’août va avoir lieu mon premier déménagement (et j’espère aussi emménagement dans notre future maison, mais je n’ose pas trop rêver, je pense que cela sera pour septembre). On quitte enfin notre appartement et on ferme cette parenthèse derrière nous. J’ai une de ses hâtes de commencer les cartons, trier, ranger et jeter!

J’ai donc lu 5 livres en tout, dont deux en numérique.

Lecture agréable

  • Americanah – Chimamanda Ngozi Adichie
  • Les Papiers posthumes du Pickwick club T.1 – Charles Dickens
  • Les Papiers posthumes du Pickwick club T.2 – Charles Dickens

Ni agréable ni désagréable

  • Une certaine vision du monde – Alessandro Baricco (Liseuse)
  • La Mort est une garce – Baptiste Beaulieu (Liseuse)

——————————————-

Un petit mois de lecture donc…

Mais mine de rien, j’ai avalé pas mal de pages…ne serais-ce que mon livre de la BookJar les deux tomes des Papiers posthumes du Pickwick club, qui faisaient mille pages en tout!

Et puis surtout, depuis mi-juillet, je suis plongée dans un roman absolument génial, L’Art de la Joie de Goliarda Sapienza. Un roman incroyable, féministe et avant-gardiste pour l’époque, un personnage haut en couleur…et une sacrée brique de 600 pages.

De plus, je l’ai dit, je suis partie en vacances à la mer et pour moi, les vacances estivales ne riment jamais avec la lecture, loin de là!
Au contraire, j’ai du avancer de 40 pages à tout casser durant ces dix jours. Dans cette maison familiale où quatre générations se côtoient, on passe notre temps à discuter, jouer, refaire le monde, surveiller et laver, faire les repas, ranger, occuper et coucher les enfants, aller à la plage…

Tout sauf de la lecture…d’où un petit score ce mois-ci.
Je ne sais pas d’ailleurs si le mois d’août sera plus riche en lecture, puisque je vais entrer dans la phase déménagement-and-co pour les deux mois qui viennent. On verra bien!

En tout cas, si je dois vous conseiller un livre de ce mois, c’est sans hésiter Americanah de Chimamanda Ngozi Adichie, un roman dont j’attendais beaucoup et que j’ai beaucoup aimé en plus! On y parle de couleurs de peau, immigration, racisme aux Etats-Unis et au Nigéria. Franchement, j’ai adoré cette lecture, je ne peux que vous inviter à tenter l’expérience.

——————————————–

Pour le mois de juillet, je devais lire Les Papiers posthumes du Pickwick Club de Charles Dickens. Il est composé de deux tomes chez moi et je souhaitais au moins lire le premier tome, quitte à mettre le deuxième à plus tard.

Et finalement, j’ai passé un moment plutôt chouette et je les ai lu tout les deux. La critique arrive d’ici quelques jours.

Pour le mois d’août, mon mari a tiré un papier un peu spécial : il aime bien me faire découvrir des romans de temps à autre et j’avais créé à cette occasion des petits papiers spéciaux pour lui. Il en a tiré un et je vais donc devoir lire Dreamcatcher de Stephen King.

Et cela me va tout à fait, un Stephen King pour l’été, un bon pavé, je suis sûre que je vais passer un bon moment!

En tout cas, je vous souhaite un bon mois d’août et d’excellentes lectures!

—————————————

Livres non chroniqués du mois de juillet 2017

Une certaine vision du monde – Alessandro Baricco
Il ne s’agit pas de mon premier livre de cet auteur. J’avais lu il y a quelques années Soie – que j’avais bien aimé – et j’avais essayé de lire Océan mer, sans y parvenir.
Il s’agit ici d’un documentaire : Alessandro Baricco va nous parler des 50 meilleurs livres qu’il a lu durant ces dix dernières années.
Un livre sur les livres! Quelque chose que j’adore!
Ce fut une lecture sympathique, mais sans plus et que j’étais contente d’avoir terminé. Il y avait de tout dans les livres qu’il citait : des romans, des nouvelles, des essais, des documentaires…vraiment pour tous les gouts. Et je pense que je n’avais jamais entendu parler de 90 % des livres qu’il citait.
Mais pour une fois, je n’ai eu vraiment envie de découvrir tous les livres dont il parlait. Il parlait assez peu des livres en eux-même, mais plutôt des contextes, de ses pensées, d’anecdotes…et puis de la philo, un documentaire sur le foot…bref, une grande partie ne pouvait pas me plaire!
J’ai noté 4 titres que j’aimerais découvrir un jour, si je les trouve en bibliothèque, mais aucun ne m’a donné envie de me jeter dessus immédiatement. Il n’empêche que sans lui, je n’aurais jamais entendu parler de ces livres. Je suis donc tout de même contente de l’avoir lu.
Et j’ai utilisé ma liseuse, je suis donc ravie!

 

La Mort est une garce – Baptiste Beaulieu
J’aime beaucoup cet auteur. J’ai déjà lu deux de ses romans et j’avais été ravie de pouvoir lire celui-ci sur ma liseuse. D’où ma petite déception de constater qu’il s’agissait d’une toute petite nouvelle…
L’idée de la nouvelle est assez intéressante, un retournement de situation, un homme qui vient de mourir, ancien médecin et qui va se faire à son tour disséquer par des étudiants. Il repense alors rapidement à sa première leçon de dissection, ses émotions, ce qui en a découlé…C’était assez nostalgique et émouvant. Mais trop court!
Une petite nouvelle lu donc en même pas 30 minutes, sympathique mais bien trop courte (oui je me répète!). Je conseille plutôt Alors, voilà .

Publicités