Le mois d’octobre 2017 est donc derrière nous et nous avons déjà entamé depuis plusieurs jours le mois de novembre (on se rapproche de noël, c’est cool!). Ce mois est passé vraiment vite, cette deuxième partie de l’année file à toute vitesse, c’est incroyable!

Nous avons eu la chance d’avoir de très belles journées durant ce mois d’octobre, et nous en avons bien profité dans notre jardin (la joie d’avoir un jardin quand on a des enfants…je ne m’y habitue pas pour le moment…).

Mais la fin du mois signe le début d’un temps plus gris et cela me va aussi tout à fait, on profite des gros pulls et du thé bien chaud (même si je profite du thé bien chaud toute l’année soyons honnête).

J’ai beaucoup lu durant ce mois, bien plus que ce que je pensais, même si une grande partie de mes lectures furent très rapides (BDs, ou essais très courts). Je suis tout de même contente de moi, malgré le faible retrait de ma PAL, avec juste 4 livres en moins (dont un qui venait d’arriver). 

J’ai donc lu 15 livres, dont 6 BD et 4 documentaires et essais.

Lectures agréables

  • Ainsi soit Benoîte Groult – Catel (BD)
  • Il me cherche – Isabelle Filliozat
  • La Maison des Turner – Angela Flournoy
  • Nos vies – Marie-Hélène Lafon
  • La Lune est blanche – François et Emmanuel Lepage (BD)
  • Sur la plage de Chesil – Ian McEwan
  • Légende d’un dormeur éveillé – Gaëlle Nohant
  • Libres ! – Ovidie et Diglee
  • Histoire de poireaux, de vélos, d’amour et autres phénomènes -Marzena Sowa et Aude Soleilhac (BD jeunesse)
  • Les trois Médecins – Martin Winckler

Ni agréable, ni désagréable

  • Artips : Histoire(s) de l’Art en BD – Collectif (jeunesse)
  • Nord perdu – Nancy Huston
  • Miss Peregrine et les enfants particuliers – Ransom Riggs et Cassandra Jean (BD jeunesse)
  • Histoire de ma vie – George Sand
  • Le beau Voyage de Springer et Zidrou (BD)

——————————————

Un bon mois de lecture donc, avec beaucoup de livres!

Beaucoup de bande-dessinées…je découvre la médiathèque de ma ville et du coup, j’emprunte beaucoup d’ouvrages en ce moment. Je me restreins aux bds, afin de ne pas trop surcharger ma PAL, mais je me suis vraiment lâchée pour le coup.

Il y a quand même eu plusieurs lectures « pas extraordinaires », dont deux de ma PAL. Au moins, ils n’y sont plus et je ne vais pas les garder.

Très clairement, la lecture du mois a été le manifeste « Libres! » d’Ovidie, illustrée par Diglee. Un livre sur les diktats sexuels absolument passionnant, percutant que tout le monde, aussi bien les hommes que les femmes devraient lire. Une critique arrive d’ici quelques jours sur le blog d’ailleurs.

Egalement sur le féminisme, je conseille le roman graphique « Ainsi soit Benoite Groult » de Catel. Benoite Groult a été une femme extraordinaire qui a fait beaucoup de choses pour faire avancer la cause de la femme et lire sa vie a été très intéressant.

Je trouve par contre avoir « trop » lu et j’éprouve un certain trop-plein par rapport aux BDs surtout. C’est pour cela que je vais arrêter d’en emprunter pendant un petit moment et me concentrer un peu plus sur ma PAL.
Il ne me restera plus que 2 réservations de la Rentrée littéraire 2017 que j’attends avec impatience (1 BD et un roman). Pour le moment, hélas, je n’ai rien d’extraordinaire qui ressort de cette rentrée littéraire…mais après tout, je n’en ai lu que 3, ce n’est pas encore grand chose!

Voici pour ce petit bilan du mois d’octobre! Je vous souhaite un excellent mois de novembre et beaucoup de belles lectures!

——————————————

Durant le mois d’octobre, je devais lire « Histoire de ma vie » de George Sand, c’est à dire son autobiographie. Ce livre m’a suivi durant une vingtaine de jours et si j’ai beaucoup aimé au début, j’ai eu plus de mal avec le dernier tiers.

Pour le mois de novembre, je vais devoir continuer la saga...l’Assassin royal de Robin Hobb!

J’ai lu le tome 1 il y a un an? Voir plus? J’avais aimé ce premier volume, mais je n’avais jamais pris le temps de continuer.

Je dois dire que je suis ravie, je n’avais pas envie de devoir lire un gros classique bien effrayant après celui de Sand.

Une petite pause dans la fantasy me semble génial! Normalement, je dois lire le Tome 2 de la saga, mais je possède des intégrales de trois tomes à chaque fois, je vais voir si je ne vais pas plutôt essayer de terminer ma première intégrale, donc le tome 2 et 3. On verra comment va se passer déjà ma lecture du volume 2.

—————————————————-

Livres non chroniqués du mois d’octobre 2017

– Nord perdu de Nancy Huston
Nancy Huston nous parle de son expérience d’expatriée, en particulier autour de la langue (maternelle et celle du pays d’accueil).
Un tout petit livre lu tout début octobre…et un mois plus tard, il n’en reste pas grand chose. Je pensais que j’allais me sentir concernée, ayant vécue toute mon enfance dans un pays étranger et avec deux langues à la fois, mais en fait non…elle était adulte lors de son changement de pays, ce qui change beaucoup de choses…
Il y avait des réflexions intéressantes sur son appartenance à un pays, à une langue, mais je n’ai pas réussi à accrocher plus que cela…il me reste encore un roman de Huston dans ma PAL, mais depuis Lignes de faille que j’avais beaucoup aimé, j’ai un peu de mal à me plaire dans ces écrits. C’est dommage. Je vais tout de même retenter une dernière fois!

 

– Le beau Voyage de Springer et Zidrou
Léa se cherche. Depuis toujours, elle a l’impression d’être en trop, sans véritable raison, de ne pas trouver sa voie. Entre le fantôme d’un frère mort noyé et un père absent, elle touche un peu à tout pour se faire remarquer, photo de charme, mannequinat, émission télé. Jusqu’au jour où elle reçoit une nouvelle : son père ne va pas bien.
Il s’agit d’une bande-dessinée que j’ai découverte à la médiathèque. C’est tellement génial cet endroit, cela permet vraiment d’essayer certains genres, certains textes…de faire confiance aux hasards.
Ici, le titre me plaisait. Ce fut une BD sympa, mais qui ne me restera pas longtemps en mémoire. Les illustrations sont agréables, mais ne m’ont pas marqué plus que cela.
On découvre cette jeune fille, qui semble tout d’abord frivole et assez vide et en découvrant son histoire familial, on se rend compte de la profondeur de son caractère. Son histoire est assez touchante, voir tragique à certains moments.
Elle m’a fait passé une bonne demie-heure, mais cela s’arrête là.