Le mois de novembre fait vraiment partie des mois que j’aime le moins. Trop loin de Noël, mais un temps bien mauvais, avec la nuit qui tombe tellement vite et le jour qui se lève tellement tard. Et ce mois de novembre a duré…

Il a d’ailleurs été assez déprimant dans l’ensemble. On a enchaîné et tendrement partagé une horreur de virus qui nous a gentillement pourri et nos journées et nos nuits à tous les 4. On en est toujours pas sorti et j’espère vraiment avoir acquis une certaine immunité pour la fête de noël au moins.

Forcément quand on se lève entre 4 et 8 fois par nuits, on a pas énormément d’énergie qui reste pour le reste de la journée. J’ai donc tourné au ralenti durant ce mois, passant de longues heures à m’abrutir devant l’écran plutôt que de lire…ce qui est assez dommage d’ailleurs, mais bon, cela me reposait quand même.

J’ai tout de même lu un peu, 7 romans, dont 5 de ma PAL. Bon mois pour la PAL au moins.

 

Lectures agréables

  • Le Quatrième Mur – Sorj Chalandon
  • Les huit montagnes – Paolo Cognetti
  • L’Assassin Royal T.2 : L’assassin du Roi – Robin Hobb
  • Dolce Agonia – Nancy Huston

Ni agréables, ni désagréables

  • Au paradis des manuscrits refusés – Irving Finkel
  • L’Etrange bibliothèque – Haruki Murakami (liseuse)
  • Le Sourire étrusque – José Luis Sampedro

————————————————

Je l’ai dit, plutôt un bon mois pour ma PAL, avec 5 livres en moins, j’avance de ce côté-là. Je compte bien continuer en décembre d’ailleurs.

J’ai eu plusieurs jolies lectures, avec plusieurs découvertes d’auteur, c’est donc globalement un bon mois. J’ai même ressorti ma liseuse pour un tout petit livre, histoire de parfaire le bilan.

Si je devais retenir deux lectures, ce serait tout d’abord le terrible et violent Quatrième Mur de Sorj Chalandon. Ce fut ma découverte de l’auteur et ce fut une lecture passionnante mais éprouvante.

Et je retiens également Dolce Agonia de Nancy Huston, qui fut ma réconciliation avec l’autrice. J’ai vraiment passé un très bon moment avec ce petit livre, plein d’amertume et de nostalgie.

Et voilà pour ce mois…je suis tellement contente qu’il soit terminé et j’espère en terminer vite avec les virus et autres. Le manque d’énergie est terrible, surtout avec trois deux enfants et le mari malades aussi^^! Vivement la guérison

On arrive donc enfin à un de mes mois préférés de l’année, je vous souhaite de très belles lectures pour le mois de décembre!

———————————————-

Durant le mois de novembre, je devais lire le Tome 2 de l’Assassin Royal de Robin Hobb. J’ai été ravie de continuer cette saga et de faire une petite pause dans les gros classique à découvrir!

 

Pour ce mois de décembre, je vais devoir lire Zaïre de Voltaire.

Un gros classique, une pièce de théâtre tragique, que j’ai dans ma PAL dans une édition bien vieillissante depuis la prépa…soit 9 ans!

Il était donc plus que temps que je la lise! Et cela me va tout à fait, c’est un tout petit livre pour un mois bien chargé, c’est donc parfait!

 

 

——————————————

Livres non critiqués du mois de novembre

Au Paradis des manuscrits refusés – Irving Finkel
La Bibliothèque des Refusés est une bibliothèque assez étrange…elle n’accepte que les textes qui ont été refus par les maisons d’éditions : Poésie, autobiographie, romans d’aventure ou de jeunesse…Tout est soigneusement sauvegardé tant qu’ils ont la preuve que l’édition n’en a pas voulu.
Un mois après avoir le ce roman…il n’en reste pas grand chose hélas…c’était sympa…mais sans plus. J’aurais pu me passer de cette lecture. En fait, cela m’a fait penser aux romans « Jeeves » de Woodhouse (mais en moins bien soyons honnête) pour l’humour très anglais. C’était plaisant, les situations étaient rocambolesques et tout rentrait dans l’ordre en quelques lignes. Je pense que le terme « cocasse » est parfait pour ce roman. Mais bon…je n’en garde pas grand chose.

Donc, aux lecteurs et lectrices qui aiment l’humour anglais, je le conseille. Autrement, passez votre chemin.

L’Assassin Royal T.2 : L’assassin du Roi – Robin Hobb
On retrouve Fitz où on l’avait laissé…et déjà, je ne peux pas vraiment en dire plus. Difficile de parler de ce tome 2 sans largement spoiler le tome 1 et je n’en ai pas envie.
Globalement, ce fut une superbe lecture, j’ai adoré replongé dans cet univers si riche et passionnant. Elle a vraiment réussi à créer un monde à part, plein de vie et de contradictions.
L’action est un peu ralenti, l’intrigue est essentiellement politique et ruse, mais cela ne m’a pas dérangé du tout, j’ai beaucoup aimé cela, ça contribue à la richesse du monde. Il est court, il se lit bien, on en apprend plus sur les personnages et c’est vraiment parfait.
A la rigueur, si j’ai une critique, c’est que l’histoire d’amour de Fitz m’est complètement indifférente.^^J’ai hâte de lire la suite en tout cas.

L’Étrange Bibliothèque – Haruki Murakami
Un jeune garçon va rendre ses livres à la bibliothèques municipales et demande à pouvoir en emprunter d’autres. Mais, ce jour-là, rien de se passer comme prévu dans cet établissement…

J’ai lu en moins d’une heure cette petite nouvelle sur liseuse au cours d’un déplacement. J’en avais beaucoup entendu parler, surtout à cause de l’objet livre, qui était vraiment très beau, illustré par Kat Menschik. Et en effet, on peut voir les illustrations sur liseuse et elles étaient parfaites pour l’histoire.
Mais cela ne l’a pas fait pour moi, je n’ai pas du tout adhéré au sujet.

Je pense qu’il me manque quelque chose pour vraiment comprendre cette nouvelle. Je ne sais pas quoi, mais je n’en ai pas saisi la signification profonde. Dommage, je suis passée à côté.

Le Sourire étrusque – José Luis Sampedro
Un vieux paysan malade est obligé de se rendre en ville chez son fils pour se faire soigner. Il n’aime pas la vie citadine et ses montagnes et son village lui manquent beaucoup, surtout qu’il ne s’entend pas vraiment avec sa belle-fille. Mais il a l’occasion de découvrir son petit-fils et c’est une grande histoire d’amour qui démarre pour lui.
Cela faisait plusieurs années que j’avais envie de découvrir cet auteur, qui est quand même considéré comme un auteur espagnol de renom.
Et franchement…j’ai été un peu déçue. Le personnage principal était insupportable. Même s’il est par moment peut être attendrissant, il m’a prise la tête à se mêler de l’éducation de son petit-fils, à aller à l’encontre des parents, alors que lui-même n’a jamais pris la peine de faire quoi que ce soit avec les siens. Je trouve cela trop facile. C’est bien de s’investir, mais tu ne vas pas à l’encontre des parents, même si tu penses qu’ils font n’importe quoi.
Bref, les thèmes sont attendrissants et sympathiques, mais j’ai trouvé le personnage principal tellement vieux-jeu, macho et têtu que cela me gâchait tout mon plaisir. Une rencontre ratée en ce qui me concerne.